Siri : bientôt une fonction multi-utilisateur ?

Apple vient de déposer un nouveau brevet pour le « profilage des utilisateurs dans la gestion des commandes vocales. » Les informations qui en ressortent semblent indiquer que Siri pourrait offrir une fonction multi-utilisateur. Jusque-là, la marque à la pomme a toujours rejeté l’idée de rajouter ce type de fonctionnalité dans son assistant virtuel.

Seulement, le géant IT se rend à l’évidence : Siri a du retard par rapport à Cortana ou même Google Assistant.

Selon les découvertes faites par AppleInsider, Apple aurait envie d’aller plus loin. Le but serait de faire en sorte que l’application fournisse des informations plus précises et plus personnalisées. Si l’application est déjà en mesure de distinguer la voix du propriétaire d’un iPhone des autres personnes, elle ne fournit pas encore de réponses personnalisées.

Apple a tout intérêt à se retrousser les manches pour être en mesure d’imposer Siri sur le marché. Quoi qu’il en soit, la firme dispose des ressources nécessaires pour raffermir sa place de leader sur le secteur des enceintes connectées et intelligentes.

L’identification personnalisée des utilisateurs

Apple cherche actuellement à faire en sorte que Siri puisse identifier plusieurs utilisateurs, que ce soit par le biais d’un nom d’utilisateur ou d’un mot de passe. L’assistant virtuel reconnaîtrait ainsi des commandes spécifiques ou une impression vocale biométrique. L’iPhone se baserait alors sur une bibliothèque de commandes pour répondre aux préférences de contenus, aux requêtes et aux formulations d’un utilisateur.

L’identification précise des utilisateurs présente un autre avantage que de fournir des réponses personnalisées. Cela permettrait aussi de résoudre des problèmes sur des appareils protégés tels que le HomePod sur lequel l’on peut par exemple demander une lecture à voix haute les contenus des messages, de l’agenda…

La nature du support reste incertaine

Bien entendu, on n’en est qu’au stade du brevet. Le document est volontairement large pour que la concurrence ne devine pas précisément les intentions véritables de la firme californienne, une pratique courante dans le secteur industriel.

Quand bien même, les fonctionnalités éventuellement étendues seraient axées sur l’identification personnalisée des utilisateurs. Rien ne permet encore d’affirmer qu’Apple les implémenterait sur un support existant ou à venir.