Six pranksters tchèques ont été arrêtés au Kazakhstan

Le Kazakhstan n’est pas réputé pour son sens de l’humour et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle affaire. Six pranksters tchèques ont été arrêtés par les forces de l’ordre après avoir paradé dans les rues dans un costume digne de l’incontournable Borat.

Sorti en 2006, Borat se pose comme un documentaire parodique réalisé par Larry Charles et écrit par l’inénarrable Sacha Baron Cohen. Ce dernier ne se limite d’ailleurs pas à ce travail d’écriture et il incarne ainsi également le personnage principal : Borat Sagdiyev.

Borat

Relativement décalé, le film raconte l’histoire d’un reporter kazakhe originaire de la ville de Kuçzek.

Borat, un film pas comme les autres

Un beau matin, le ministère de l’information de son pays décide de l’envoyer aux États-Unis afin de tirer des leçons de la société américaine, et ce en vue d’améliorer le niveau de vie du Kazakhstan. Il part donc là-bas avec son producteur Azamat Bagatov et avec son poulet domestique.

Inutile de le préciser, mais tout ne se passe pas exactement comme prévu.

Borat a été mêlé à diverses controverses en raison du personnage principal du film et de l’intrigue. Beaucoup ont en effet accusé Sacha Baron Cohen de verser dans le sexisme, le racisme et même l’antisémitisme, le tout avec un soupçon d’islamophobie. Le Kazakhstan est en effet dépeint dans le film comme un pays arriéré et barbare.

Le film a également été très critiqué à l’étranger et plusieurs pays du monde arabe ont ainsi décidé de le censurer. Quant au président du Kazakhstan, il n’a pas spécialement bien réagi et la sortie du long-métrage a provoqué de vives tensions sur le plan diplomatique.

Lors de sa visite à la Maison-Blanche, Noursoultan Nazarbayev avait ainsi évoqué le film lors d’un entretien avec le président américain de l’époque et la situation avait presque débouché sur un incident diplomatique.

Les policiers sont rapidement intervenus

Il faut croire que les six touristes mêlés à cette nouvelle affaire n’avaient pas pris le temps de se renseigner avant de se lancer dans cette prank.

Ces derniers ont en effet eu la brillante idée de se rendre dans la capitale du Kazakhstan et plus précisément devant le monument “I love Astana” pour ensuite se grimer comme Borat afin de surprendre leurs amis.

Histoire de pousser la blague le plus loin possible, ils ont ainsi commencé par se déshabiller au beau milieu de la rue avant d’enfiler un mankini vert fluo similaire à ce modèle. Ensuite, ils ont placé une perruque sur la tête et ils s’apprêtaient à prendre des photos lorsque des policiers sont intervenus.

Les six hommes ont été sévèrement réprimandés et ils ont ensuite été sanctionnés avec une amende de 22 500 tenges chacun, ce qui correspond à environ soixante-dix dollars.

Mots-clés pranks