SkyGuardian MQ-9B : le premier aéronef piloté à distance à traverser l’Atlantique

Un drone de General Atomics Aeronautical Systems (GA-ASI) a décollé des États-Unis ce mardi et a atterri à RAF Fairford, Gloucestershire à 18h45 BST le même jour. Le vol de 2 400 kilomètres a été piloté par un opérateur situé aux USA. Linden Blue, directeur général de General Atomics, a déclaré : « Cet événement historique était une démonstration de la capacité d’endurance et de l’espace aérien civil du SkyGuardian MQ-9B. »

« Le vol réussi du MQ-9B est l’aboutissement du travail acharné et de l’innovation de nos employés dévoués et des relations étroites que nous entretenons avec la RAF, la British Civil Aviation Authority, le Royal International Air Tattoo et nos partenaires industriels britanniques. » a-t-il ajouté.

Ce vol transatlantique est une véritable innovation en matière de drone et d’aéronef piloté à distance.

Un engin révolutionnaire

Le premier drone télécommandé « civilement immatriculé » a donc effectué un vol à travers l’Atlantique a rapporté la BBC. La chaine a également rapporté qu’après avoir terminé son voyage historique, le drone General Atomics Aeronautical Systems sera exposé lors d’un spectacle sur la base aérienne locale.

Selon New Atlas, l’engin est la dernière itération de la ligne Reaper et a été modifié pour répondre aux normes de l’espace aérien non militaire ainsi qu’aux règlements de l’OTAN, de la British Military Airworthiness Authority (MAA) et de la Federal Aviation Administration des États-Unis.

Les spécificités de l’appareil

Le MQ-9B a une envergure de 24 mètres et il est propulsé par un moteur Honeywell TPE331-10 turbopropulseur fournissant 45 kVA. Il peut transporter une charge utile de 2 155 kg pour une vitesse maximale de 389 km/h et une endurance de plus de 40 heures à des altitudes allant jusqu’à 12 200 m. Le drone Reaper pourrait probablement tuer s’il était équipé à cet effet, mais l’appareil n’est pas prévu pour ce type d’usage.

Les fins observateurs notent que la ligne MQ-9 SkyGuardian est célèbre principalement pour son rôle militaire, ce qui lui a valu le surnom de « Reaper. » Avec son prédécesseur MQ-1 Predator, les Etats-Unis ont utilisé le Reaper pour effectuer des milliers de missions militaires à l’étranger. Cette démonstration d’usage purement civil vise donc quelque part à améliorer l’image de la firme.