Slack dans un titre Super NES, c’est maintenant possible !

Vous connaissez sans doute Slack, la célèbre plate-forme de communication collaborative. On peut l’utiliser sur desktop, sur PC portable ou encore sur mobile. Mais savez-vous que vous pouvez maintenant l’utiliser aussi sur la console de jeux vidéo de Nintendo, la Super Nintendo Entertainment System (en abrégé SNES ou Super NES) ?

C’est l’exploit qu’a réussi à réaliser Bertrand Fan, ingénieur de plate-forme chez Slack.

Slack SNES

Le Satellaview de Nintendo

À partir de 1995, Nintendo a créé un périphérique pour son Super NES, baptisé le Satellaview et uniquement commercialisé au Japon. Le Satellaview, également connu sous les initiales BS-X, apportait quelques capacités techniques en plus à la Super NES, mais aussi un service de téléchargement de jeux, de codes et d’informations. On pouvait télécharger des jeux à partir du BIOS BS-X, et un jeu baptisé BS-X The Story of The Town Whose Name Was Stolen servait d’interface.

Nintendo utilisait le Satellaview pour mettre à jour directement certains jeux. Et l’accès aux mises à jour de jeu fonctionnait comme un magasin en ligne très primitif. Pendant quelques années Nintendo a utilisé le petit modem pour mettre à jour le contenu de ses magasins de jeux.

Une fois le BS-X allumé et la cartouche de BIOS BS-X insérée, le joueur pouvait parcourir la ville virtuelle du jeu « BS-X The Story of The Town Whose Name Was Stolen », et visiter un certain nombre de bâtiments BS-X où il pouvait télécharger et jouer au jeu ou à l’épisode contenu dans le bâtiment.

L’intégration de Slack à BS-X

Pour afficher des messages de Slack dans le titre Super NES, Fan a lancé un émulateur et programmé une version de Slack qui transmet des messages un par un à une version émulée de BS-X.

« Cela vous permet de choisir l’un des bâtiments de BS-X, de définir son nom et de répertorier les articles à vendre dans le bâtiment. Chaque article ayant un nom et une description, en faisant preuve d’imagination, le nom peut être remplacé par l’heure et l’expéditeur, et la description peut être remplacée par le texte du message. », explique Fan.

Fan a matérialisé cela dans l’API Slack, exécuté dans le client de discussion Slack. Ainsi, il suffit d’envoyer des messages depuis la fenêtre de discussion Slack standard, et les messages sont acheminés vers une vitrine à l’intérieur de la petite ville Nintendo de BS-X.

Mots-clés slack