Snapchat annonce bannir définitivement Donald Trump

Rien ne va plus pour Donald Trump. L’actuel président des USA, du moins jusqu’au 20 janvier, a perdu les élections face à Joe Biden. Suite à cette défaite, l’homme a largement invité ses soutiens les plus radicaux à réagir, dénonçant des résultats qu’il dit truqués. Plusieurs ont alors attaqué le Capitole, provoquant le bannissement définitif de Donald Trump sur Twitter, son réseau social fétiche. Facebook a pris la décision de suspendre temporairement le compte du président des Etats-Unis, alors que ses partisans se sont retrouvés sur Parler, désormais hors-ligne, où la modération est bien plus souple…

Et après Twitter, c’est au tour de Snapchat d’annoncer un bannissement définitif.

Snapchat sur un iPhone

Photo de Thought Catalog – Unsplash

Donald Trump n’est plus le bienvenu sur l’application de photos et vidéos éphémères.

Snapchat ferme définitivement ses portes à la Donald Trump

C’est Joe Biden qui sera le 46ème président des Etats-Unis, coupant l’herbe sous le pied à Donald Trump qui visait un second mandat. Depuis, le pays semble plus divisé que jamais tandis que les acteurs majeurs du numérique décident de bannir l’homme pour cesser les appels à la violence.

Après Twitter, c’est au tour de Snapchat d’annoncer une fermeture de ses portes à Donald Trump, annonce la société (tweet ci-dessous).

La semaine dernière, nous avons annoncé un bannissement temporaire du compte Snapchat du président Trump et avons jugé quelle décision sur le long terme est la meilleure pour nos utilisateurs. Dans l’intérêt de la sécurité, et nous référant à ses nombreuses tentatives de désinformation, d’appels à la haine et incitation à la violence, qui ne respectent évidemment pas nos règles, nous avons pris la décision de suspendre définitivement son compte.

Cette décision risque d’agacer un peu plus les soutiens de Donald Trump, convaincus d’une fraude électorale et d’un contrôle des médias, réseaux sociaux, par les démocrates. Quant au président des Etats-Unis, ce dernier n’a pas encore trouvé son nouveau réseau social préféré.

Une chose est sûre : Twitter, Snapchat et Facebook (temporairement) ne lui sont plus ouverts. Le dernier cité statuera sans doute sur sa décision définitive après la suspension temporaire de Donald Trump suite à l’attaque du Capitole.