Snapchat : quand deux ados s’amusent à « passer » un chaton au micro-ondes

Certaines personnes ont vraiment un sens de l’humour douteux. C’est notamment le cas de deux jeunes originaires de Dunkerque, dans le Nord, qui se sont dit que ce serait amusant de mettre un petit chat au micro-ondes.

Les deux comparses sont même allés jusqu’à filmer leur “exploit” et ont diffusé la vidéo sur Snapchat. Comme il fallait s’y attendre, le clip a déclenché un véritable buzz sur la toile. Sauf que les internautes ne l’ont pas du tout trouvé drôle ni amusant.

Snapchat

Peu après sa diffusion, la vidéo a été immédiatement signalée à la SPA de Dunkerque qui n’a pas perdu de temps pour agir.

Une blague cruelle

Si la fameuse vidéo Snapchat a autant choqué la toile, c’est parce que son contenu dévoile une blague particulièrement cruelle. Dans la vidéo, les deux adolescents font en effet entrer de force un petit chat dans un micro-ondes… qu’ils ont ensuite mis en marche !

C’est avec horreur que les internautes ont vu le chat se débattre dans le micro-ondes en train de chauffer. La pauvre petite bête miaulait de douleur tout en griffant désespérément les parois de l’appareil. Il s’agit d’une scène extrêmement choquante, mais le pire c’est que les auteurs de la vidéo l’ont visiblement trouvé très très drôle, comme le témoignent les nombreuses émoticônes qui ont accompagné toute la séquence.

La SPA porte plainte

Face à autant de cruauté, des internautes ont signalé la vidéo à la SPA de Dunkerque qui est parvenue à retrouver l’adresse des deux petits malins. Elle a pu récupérer le chaton, qui heureusement va bien, et le placer en famille d’accueil. La société a ensuite annoncé dans un post Facebook qu’elle allait porter plainte contre les deux adolescents.

Dans son post (actuellement supprimé), la SPA n’a pas mâché ses mots envers le duo : « Nous ne vous lâcherons pas, car à votre âge vous êtes responsables de votre méchanceté, de votre médiocrité ! Nous vous vomissons toute notre haine ».

Paradoxalement à sa publication virulente, la société a appelé au calme et exhorté les internautes à ne pas harceler les deux jeunes et laisser la justice s’occuper de cette histoire.

Mots-clés snapchat