Snapchat tourne à son tour le dos à Donald Trump

Les réseaux sociaux modèrent depuis plusieurs jours les propos de Donald Trump, très agressifs à l’égard des manifestants qui dénoncent un crime raciste suite la mort de George Floyd lors d’une arrestation violente, qualifiée d’homicide. Le décès d’un homme afro-américain qui relance les débats et protestations sur la situation des personnes noires aux USA, beaucoup plus susceptibles d’être tuées pendant une interpellation. Donald Trump n’a pas hésité à appeler à la violence à l’égard des manifestants, provoquant une censure de ses publications sur le réseau social Twitter. Aujourd’hui, Snap suit le pas.

Comme le rapporte NBC News, Snapchat a décidé de retirer la visibilité du président des États-Unis dans la partie Discover de l’application.

Snapchat sur un iPhone

Photo de Thought Catalog – Unsplash

Une décision qui déplaît fortement à Brad Parscale, qui gère la campagne de Donald Trump.

Donald Trump rendu invisible par les équipes de Snapchat

De plus en plus de réseaux sociaux décident de tourner le dos à Donald Trump. Après Twitter, c’est au tour de Snapchat, alors que Mark Zuckerberg a décidé la neutralité pour Facebook, provoquant l’indignation de ses cadres.

Donald Trump n’apparaîtra donc plus dans la partie Discover de l’application, qui lui offrait une énorme visibilité auprès de la communauté de millions d’utilisateurs. En cause ? Les récentes publications du président des États-Unis, menaçant violemment les manifestants du mouvement « Black Lives Matter ». Donald Trump avait notamment invité à riposter avec des armes et envoyer des chiens.

Dans un communiqué, Snapchat explique ne pas vouloir « donner plus de visibilité aux voix qui incitent à la violence et du racisme en leur offrant une promotion gratuite sur Discover. Ces discriminations n’ont pas leur place dans notre monde et sommes solidaires avec ceux qui veulent paix, amour, égalité et justice aux USA« .

À lire aussi : Un homme torturé, la vidéo diffusée sur Snapchat

Du côté de Donald Trump, c’est la douche froide. Brad Parscale, qui gère la campagne de l’actuel président américain pour un second mandat, se montre très critique vis-à-vis de la position de Snapchat.

Snapchat veut truquer l’élection 2020 en utilisant de façon illégale les fonds de société pour mettre en avant Joe Biden et faire disparaître le président Trump […] Snapchat n’aime pas que beaucoup d’utilisateurs regardent le contenu du président et souhaite activement qu’il perde des votes. Si vous êtes conservateurs, ils ne veulent pas vous voir, ils ne veulent pas que vous votiez. Ils vous pensent bon à jeter et ne souhaitent pas de votre existence sur le réseau social ».

Une réponse cinglante et une position qui est assumée par Snapchat.