Snapchat : une enseignante arrêtée pour avoir envoyé des photos dénudées à ses étudiants 

Tracy Miller enseignait depuis plusieurs mois à la Logan High School en Virginie-Occidentale. Elle a été récemment arrêtée pour avoir envoyé des photos dénudées à cinq de ses étudiants.

La femme était âgée de vingt-sept ans et elle exerçait depuis quelques années comme enseignante dans la région. Très présente sur les réseaux sociaux, elle était également une fervente utilisatrice de Snapchat et elle utilisait ainsi l’application pour partager les moments importants de son quotidien ou même pour rester en contact avec ses amis.

Snapchat

Et pas seulement. Il lui arrivait en effet d’échanger des messages avec certains de ses élèves.

Elle a envoyé des photos dénudées à cinq de ses élèves

La Logan High School l’ignorait, bien entendu, mais des rumeurs ont commencé à circuler dans les couloirs de l’établissement en mars dernier, soit deux mois après l’arrivée de l’enseignante.

La situation a pris une nouvelle tournure au début du mois lorsque le directeur a reçu la visite d’un élève de Tracy. Mortifié, ce dernier avait reçu plusieurs photos dénudées de cette dernière sur Snapchat et il avait réussi à l’enregistrer sur son téléphone avant qu’elles ne soient automatiquement supprimées par l’application.

Très exhaustives, ces images ne laissaient pas de place à l’imagination et elles laissaient également apparaître le visage de l’enseignante. Le directeur n’a donc eu aucun mal à l’identifié et il a immédiatement contacté la police pour lui faire remonter l’information.

Le directeur a découvert une photo compromettante sur le téléphone d’un élève

Les autorités ont ouvert une enquête dans la foulée et elles ont convoqué l’enseignante afin de faire toute la lumière sur cette sordide affaire.

Tracy Miller n’a pas cherché à se dérober et elle a immédiatement reconnu les faits tout en indiquant qu’elle avait envoyé ces photos à au moins cinq de ses étudiants. Le directeur de la Logan High School a donc suspendu l’enseignante et cette dernière sera prochainement amenée à s’expliquer devant un tribunal. En attendant, elle a été arrêtée et elle est poursuivie pour distribution de matériels obscènes aux mineurs.

Nick Booth, l’un des enquêteurs, a pris publiquement la parole pour revenir sur cette affaire et il a conseillé aux parents d’être extrêmement attentifs aux activités numériques de leurs enfants. D’après lui, ce fait divers n’a rien d’un cas isolé et il recommande donc la plus extrême des prudences.

Mots-clés justicesnapchat