Snapchat : une enseignante condamnée pour avoir envoyé des nudes à un ado de 15 ans

Kandice Barber, une femme de trente-cinq ans originaire de Wendover dans le Buckinghamshire, a été condamnée par la Crown Court d’Aylesbury pour avoir envoyé des nudes à l’un de ses élèves sur Snapchat. L’élève en question était âgé de seulement 15 ans.

D’après le procureur, l’histoire trouve son origine en septembre 2018.

Crédits Pexels

Barber avait approché l’adolescent lors d’une présentation sportive et avait pris son téléphone pour s’ajouter dans ses contacts Snapchat, et ce alors même que le règlement de l’établissement interdisait scrupuleusement aux enseignants de contacter les élèves en dehors de l’école sans l’autorisation du directeur.

Elle s’est ajoutée sur Snapchat sur le téléphone de l’élève

Selon le témoignage de l’adolescent, un mois plus tard, en octobre, Barber l’a alors contacté par le biais de Snapchat pour lui dire qu’elle voulait le voir après avoir déposé son fils à l’école. Il a accepté. L’enseignante est passée le prendre en voiture et ils se seraient ensuite dirigés dans un champ pour avoir des relations sexuelles.

La correspondance s’est poursuivie ensuite. L’enseignante a alors envoyé de nombreux nudes à l’adolescent.

L’affaire a fini par être rendue publique et le procureur Richard Milne a pris la décision de poursuivre l’enseignante face aux nombreuses preuves récoltées par les forces de l’ordre. Le procès a débuté en septembre et il s’est conclu par la condamnation partielle de Kandice Barber.

Le jury a en effet reconnu l’accusé coupable pour avoir envoyé des photos d’elle-même seins nus à l’élève et pour avoir tenu des propos sexuels à son encontre, mais il n’a pas été en mesure de rendre son verdict sur trois autres chefs d’accusation, dont celui d’avoir causé ou incité un enfant de moins de 16 ans à se livrer à un acte sexuel. Les délibérés ont duré plus de 10 heures après un procès de deux semaines.

Un nouveau procès en janvier

L’accusée a donc été libérée. Toutefois, le procureur ne compte pas en rester là et un nouveau procès se tiendra ainsi le 18 janvier prochain. Procès durant lequel l’enseignante devra une nouvelle fois répondre de ses actes.

Cette affaire est bien entendu loin d’être un cas isolé. En 2017, une enseignante de Virginie-Occidentale avait aussi été arrêtée pour avoir envoyé des photos dénudées à cinq étudiants. Elle a été suspendue et poursuivie pour distribution de matériels obscènes à des mineurs. Un an plus tôt, une autre enseignante a été licenciée pour les mêmes raisons.

Toutefois, dans ce cas précis, Kandice Barber risque plus gros. Elle est également poursuivie pour viol sur mineur.

Mots-clés snapchat