Snapchat : une hôtesse de l’air licenciée après avoir tenu des propos racistes

Joanne Wickenden, une hôtesse de l’air travaillant pour British Airways, a eu la mauvaise idée de tenir des propos racistes dans une vidéo diffusée ensuite sur Snapchat. La direction de la compagnie l’a en effet licenciée quelques heures à peine après sa publication.

L’hôtesse a vingt-trois ans et elle travaillait depuis un moment pour la compagnie aérienne British Airways. Elle avait notamment pour mission d’accompagner les passagers durant leurs vols.

Licenciement Snapchat

Plus tôt dans la semaine, une vidéo polémique a été partagée sur Snapchat.

Tout est parti d’une vidéo partagée sur Snapchat

La séquence montrait l’hôtesse en uniforme dans une voiture roulant en direction de l’aéroport. La femme devait en effet prendre un vol pour Abuja et donc pour la capitale du Nigeria.

Intitulée “Je ne peux pas faire face à ce vol” et elle insinuait que les passagers nigériens masculins auraient besoin de plus de place pour leurs jambes en raison de la taille de leur pénis, le tout avec de nombreux autres clichés visant expressément les Africains.

La vidéo a été publiée sur Snapchat et elle a très vite commencé à tourner dans l’entourage de l’hôtesse et notamment chez ses collègues.

Les responsables de British Airways ont fini par avoir eu vent de l’affaire et ils n’ont visiblement pas apprécié de voir leur marque associée aux propos de leur employée puisqu’ils l’ont convoquée le soir même pour lui demander des explications.

British Airways n’a pas apprécié

Suite à cet entretien, la compagnie a décidé de se séparer de l’hôtesse et elle a publié dans la foulée un communiqué dans lequel l’entreprise indique attendre “le plus grand professionnalisme” de ses employés lorsque ces derniers représentent la marque. Ce qui était précisément le cas ici puisque la femme portait l’uniforme de la compagnie, un uniforme facilement identifiable en raison de ses couleurs.

Joanne a été très affectée par cette décision et elle a profité ensuite d’une entrevue menée par un média local pour revenir sur cette fameuse vidéo. Elle a notamment indiqué qu’elle n’était absolument pas raciste et que cette séquence n’avait pas pour but de choquer ou de stigmatiser qui que ce soit.

En réalité, elle a déclaré que cette vidéo n’était rien de plus qu’une simple plaisanterie un peu potache et elle a en outre indiqué avoir été encouragée à la tourner par ses collègues.

La décision prise par British Airways divise bien évidemment la toile et si beaucoup comprennent la position de la compagnie, d’autres estiment qu’elle contrevient au droit d’expression de l’ancienne hôtesse.

Mots-clés snapchatweb