Snapdragon 636 : le renouveau du milieu de gamme

Qualcomm vient de présenter une nouvelle puce positionnée sur le milieu de gamme : le Snapdragon 636. Elle offrira une puissance de calcul plus soutenue et elle prendra en outre en charge les écrans tendant vers le 18:9.

Qualcomm est à la tête d’un catalogue très fourni, un catalogue composé de dizaines de références différentes. Pour ne rien arranger, le fondeur lance très régulièrement de nouvelles déclinaisons avec des suites de numéros à la logique toute relative.

Snapdragon-835-windows10-768x432

L’entreprise n’a visiblement pas l’intention de changer ses habitudes et elle vient donc d’introduire une nouvelle puce positionnée sur un segment milieu de gamme : le Snapdragon 636.

Le Snapdragon 636, une puce robuste et complète

Gravé en 14 nm LP, le SoC se compose d’un processeur constitué de huit cœurs Kryo 260 cadencés à 1,8 GHz. Pour les épauler, Qualcomm les a couplé à un GPU Adreno 509 et ce dernier a été spécialement optimisé pour les définitions tirant sur le 18:9.

Il sera en effet capable d’afficher une résolution en 2160 x 1080 sans la moindre difficulté et il devrait donc beaucoup intéresser les constructeurs tendant vers ces formats exotiques.

Le Snapdragon 636 met évidemment l’accent sur la connectivité et il est ainsi compatible avec le WiFi 802.11 ac ou encore le Bluetooth 5.0. Histoire de bien faire les choses, il pourra aussi gérer les connecteurs USB 3.1 et il sera tout à fait en mesure de profiter du Quick Charge 4.0.

Si ce standard ne vous parle pas spécialement, alors sachez que cette techno de charge rapide est à la fois plus performante et plus sûre que la génération précédente. D’après le fondeur, elle serait en effet 20 % plus rapide en termes de vitesse de charge et 30 % plus efficace dans la gestion des températures et de l’intensité du courant électrique.

Compatible avec le Quick Charge 4.0

Elle n’aurait ainsi besoin que de quinze minutes pour redonner des couleurs à une batterie de 2750 mAh. Pour se faire, elle utilise un nouvel algorithme de régulation de la puissance, un algorithme capable de prendre en compte la température de la batterie pour adapter l’intensité du courant et éviter de fâcheux désagréments.

Le Snapdragon 636 ne manque donc pas de charme et nous n’aurons visiblement pas à attendre très longtemps pour profiter de ses nombreux bienfaits puisque les premières puces seront livrées en novembre aux différents constructeurs partenaires.

En d’autres termes, les premiers téléphones compatibles devraient sortir en décembre ou en janvier au plus tard.