Snapdragon 8c & 7c, des puces taillées pour les laptops sous ARM

Qualcomm a enchaîné les annonces au cours du Snapdragon Summit qui a été organisé à Hawaï du 3 au 5 décembre dernier. Après les annonces du Snapdragon 865 et 765, du Snapdragon XR2 et de son nouveau lecteur d’empreintes digitales, la firme a également introduit les nouveaux chipsets Snapdragon 8c et 7c.

Miguel Nunes – directeur senior de la gestion des produits de Qualcomm – a promis que les plateformes offriraient une autonomie de plusieurs jours ainsi qu’une connectivité instantanée et permanente.

Crédits Pixabay

Les Snapdragon 8c et 7c sont des déclinaisons de la puce Snapdragon 8cx, le tout premier processeur Snapdragon certifié par Microsoft lancé l’année dernière.

Destinées à équiper des ordinateurs portables standards et bons marchés, les deux nouvelles puces devraient être disponibles en début d’année 2020. Pour l’instant, rien n’est officiel, mais des marques comme Lenovo, Asus et HP seraient intéressés par ces puces « Always Connected » de Qualcomm.

Le Snapdragon 8c

Les performances du Snapdragon 8c se situent entre celles des Snapdragon 8cx et 7c. Le processeur serait en l’occurrence jusqu’à 30% plus performant que son prédécesseur, le Snapdragon 850.

Gravé en 7 nm, il est doté d’un CPU à 8 coeurs Kryo 490 (jusqu’à 2,45 GHz), accompagné d’un GPU Adreno 675.

En ce qui concerne la connectivité, il embarque un modem Snapdragon X24 pour la connectivité 4G et un Snapdragon X55 pour la compatibilité 5G. En outre, il peut gérer du stockage UFS 3.0 ou des SSD NVMe qui équipent les ordinateurs portables haut de gamme.

Le Snapdragon 7c

De son côté, les performances du Snapdragon 7c seraient jusqu’à 20% supérieures à celles du Snapdragon 850. Gravé en 8 nm, il est doté d’un CPU à 4 cœurs Kryo 468 64 bits (jusqu’à 2,4 GHz), accompagné d’un GPU Adreno 618.

En ce qui concerne la connectivité, il embarque un modem Snapdragon X15 pour la 4G. S’il ne supporte pas la 5G, il a toutefois un atout jusqu’à présent absent des autres puces ARM de Qualcomm : le Bluetooth 5.1.

Cette fois-ci, le SoC est limité à la gérance des stockages eMMC 5.1 et UFS 3.1 qui équipent les ordinateurs portables milieux de gamme. Il serait capable de décoder vidéos 4K encodées au format H264 ou H265.

Et enfin, Qualcomm a indiqué que la durée de vie des batteries sera deux fois plus longue que celle des platesformes concurrentes.