Snapdragon XR2, une puce orientée réalité étendue chez Qualcomm

Qualcomm a annoncé plusieurs nouveautés au cours du Snapdragon Technology Summit 2019. En dehors des nouveaux processeurs Snapdragon 865 et 765 ainsi que de son nouveau lecteur d’empreintes digitales pouvant lire deux empreintes simultanément, la firme américaine a également présenté le Snapdragon XR2, une puce spécialement dédiée à la réalité virtuelle.

Promettant ainsi une meilleure expérience en réalité virtuelle, en réalité mixte et en réalité augmentée, il s’agit du premier système compatible 5G au monde.

Crédits Pixabay

Qualcomm n’a pas encore annoncé la date de lancement des premiers appareils XR2. Cependant, cinq fabricants de produits technologiques seraient d’ores et déjà en train de travailler avec la nouvelle puce pour un lancement sur le marché en 2020.

Un processeur haut de gamme

Le Snapdragon XR2 est le successeur du Snapdragon XR1. Mais selon Qualcomm, son nouveau processeur n’est pas destiné à remplacer les puces XR qui sont déjà sur le marché.

De son côté, le XR1 est exploité dans plusieurs applications grand public pour faire fonctionner des casques de réalité mixte ou des lunettes de réalité augmentée. En revanche, le XR2 est destiné aux usages premium.

Comparée à son prédécesseur qui a été lancé l’année dernière, la nouvelle plateforme proposerait des CPU et GPU deux fois plus performants. Avec une vitesse d’exécution 11 fois plus rapide, elle offrirait de plus grands avantages concernant le support d’écrans haute résolution et d’intelligence artificielle.

Des performances revues à la hausse

Selon Qualcomm, son nouveau processeur est doté des caractéristiques suivantes :

  • La prise en charge des résolutions natives allant jusqu’à 3K x 3K par œil à 90 images par seconde
  • La prise en charge d’une lecture vidéo 8K 360° à 60 images par seconde
  • La possibilité de gérer jusqu’à 7 caméras en même temps
  • La prise en charge du son spatial 3D

En outre, il embarquerait également un DSP Hexagon à faible consommation d’énergie pour la gérance des fonctions d’accélération matérielle telles que la détection de contexte, la reconnaissance d’objets, l’activation vocale et la reconstruction 3D.

D’après le fabricant de puces, la réalité étendue serait à l’avenir la plateforme sur laquelle les internautes porteront des lunettes pour communiquer et pour profiter d’un contenu mains libres immersif et interactif.