Social club, l’Instagram du cannabis a besoin de faire le ménage

Le 15 juillet dernier, le Social Club a débarqué en grande pompe sur App Store et Play Store. L’application présente la particularité d’être une plateforme exclusivement dédiée aux partages, discussions et promotions liées au cannabis et la marijuana.

Depuis son lancement, le Social Club a rencontré un vif succès auprès des internautes. L’application occupe ainsi la 12e place des applications les plus populaires sur App Store. Le succès est tel que ses concepteurs envisageraient même de lancer une Social Club TV où seront diffusés des séries et des programmes consacrés au cannabis et à la marijuana.

Crédits Pixabay

Oui, mais voilà, l’application mobile est actuellement victime de son succès. En effet, si à l’origine Social Club a été conçue pour discuter librement de sujets en rapport avec la marijuana, les utilisateurs sont aujourd’hui nombreux à y vendre de la drogue, des armes à feu, et même à y diffuser des contenus pornographiques.

Social club, une version sans censure d’Instagram

L’application Social Club est le fruit d’une étroite collaboration entre Joshua Otten, fondateur de PRØHBTD, spécialisée dans la consommation et le mode de vie lié au cannabis, et le rappeur Berner, connu pour être associé à une enseigne qui vend des cookies à la marijuana.

L’appli est considérée comme une version sans censure d’Instagram, dont elle reprend les mêmes principes de partage de photos et vidéos. Mais à la différence d’Instagram qui interdit les contenus liés à la drogue, aux armes et à la pornographie, Social Club laisse le champ libre à ses utilisateurs qui peuvent tout partager, et ne s’en privent pas pour en en profiter.

Le réseau social à zéro censure ne met en place aucune limite. Résultat, la plateforme est aujourd’hui complètement chaotique et saturée par les publications parasites.

La nouvelle application victime de son succès

Depuis son lancement en juillet, Social Club a été téléchargée plus de 450 000 fois sur App Store et Google Play. D’après Brenner, l’application est passée de 170 000 utilisateurs à 400 000 en une soirée, ce qui est un record. Depuis, l’appli est plongée dans le chaos total.

« […] du jour au lendemain, l’application a complètement changé, triste, effrayante et délirante », a indiqué Brenner dans un article partagé sur Instagram. La situation est telle que Social Club a été temporairement bannie de l’App Store.

Le rappeur a admis que l’application avait besoin de faire le ménage parmi ses utilisateurs, mais aussi qu’il fallait engager des modérateurs pour garder un œil sur les publications.

Mots-clés Social Club