Softbank est prêt à perdre le contrôle de Sprint pour fusionner avec T-Mobile US

Sprint est la filiale de l’opérateur téléphonie mobile japonais Softbank. La firme nipponne est prête à lâcher le contrôle de celle-ci dans le but d’aboutir à une fusion avec T-Mobile US, une filiale de l’opérateur Deutsche Telekom. Elle est prête à effectuer ce sacrifice pour atteindre son objectif selon les sources proches du dossier.

La procédure d’enchères de fréquences se fait actuellement sous la supervision de la Federal Communications Commission (FCC). Pendant toute cette période, c’est à dire jusqu’à fin avril, la règle interdit toute collusion entre Softbank et Deutsche Telekom. Pour le moment, il n’y a donc aucun moyen pour la firme nipponne de discuter d’une telle transaction.

Sprint

Les sources ont mentionné que quand tout sera fini, les deux parties pourront se rapprocher pour pouvoir en discuter.

Une ancienne transaction avortée

Il y a de cela deux ans et demi, Softbank, de par sa filiale Sprint désirait acquérir T-Mobile US avant de se rétracter. Ce retrait est surtout dû aux règles en vigueur sur la concurrence aux États-Unis. Maintenant, l’opérateur allemand n’a plus l’intention de se séparer de sa filiale. Une situation qui contraint le groupe japonais de trouver une autre issue pour rapprocher Sprint et T-Mobile.

Il est aussi à noter qu’aux USA, la concurrence est encore très rude, et Verizon Communications ainsi que AT&T sont toujours indétrônables. À cause de cela, Softbank est dans l’incapacité de progresser convenablement.

Se préparer pour la nouvelle ère de la 5G

Sprint se trouve toujours à la troisième position dans le secteur. D’après les investisseurs, sa fusion avec le numéro quatre, qui n’est autre que T-Mobile, sera stratégique et efficace à l’aube de la technologie mobile de cinquième génération. S’ils veulent proposer des normes 5G, les opérateurs devraient penser à débourser des milliards de dollars.

Les sources ont également révélé que Softbank lâchera tout le contrôle sur Sprint. Cependant, elle réservera une part minoritaire dans une éventuelle nouvelle entité formée avec T-Mobile US. Pour le moment, aucun des quatre opérateurs dont Softbank, T-Mobile US, Sprint et Deutsche Telekom n’ont accepté de fournir le moindre renseignement.

Deutsche Telekom pourrait recevoir de nombreuses propositions pour sa filiale américaine avec l’approche de l’ère de la 5G, notamment venant de DISH Network ou de Comcast. Sprint ne serait pas écarté, selon toujours les informateurs. À ce sujet, DISH n’a donné aucun commentaire.