SOHO a découvert sa 4000e comète

Le vaisseau spatial de la NASA et de l’ESA vient de découvrir sa 4000e comète. Baptisée SOHO-4000, celle-ci appartient au groupe de Kreutz.

L’Agence spatiale américaine et son homologue européen ont lancé SOHO en 1995 dans le but d’étudier l’atmosphère extérieure du soleil ainsi que certains phénomènes tels que le vent solaire. Prévue initialement pour durer deux à trois ans, la mission continue de subsister. En effet, après plus de 25 ans de voyage dans l’espace, le vaisseau spatial fonctionne toujours et renvoie régulièrement des images vers la Terre.

Crédits NASA

En plus de s’intéresser à notre étoile, les scientifiques scrutent aussi les photos dans l’espoir de tomber sur des objets qui pourraient apporter une connaissance plus approfondie de l’univers.

Une communauté de bénévoles spécialisés dans la recherche de corps célestes s’est alors constituée autour du programme. Or justement, grâce à elle, une nouvelle comète vient d’être découverte.

Cela porte le nombre de comètes détectées par SOHO à 4000.

Une nouvelle comète faisant partie du groupe de Kreutz

Simplement nommé SOHO-4000, ce nouveau corps céleste repéré par SOHO appartient donc au groupe de Kreutz. Autrement dit, son périhélie est très proche du Soleil. Quant à sa découverte, on la doit à Trygve Prestgard, un astronome qui a déjà contribué à la découverte de plus de 100 autres comètes à travers le programme.

Certes, cette 4000e comète photographiée par le vaisseau spatial de la NASA et de l’ESA est relativement petite, son diamètre étant entre 5 m et 10 m, mais sa découverte témoigne tout de même de l’importance de la mission attribuée au Solar and Heliospheric Observatory (SOHO).

« Non seulement SOHO a réécrit les livres d’histoire en termes de physique solaire, mais, de manière inattendue, il a également réécrit les livres en termes de comètes », a déclaré Karl Battams, scientifique qui travaille au sein de l’US Naval Research Lab à Washington DC.

À lire aussi : 2012 LD2, l’astéroïde devenu comète

Un instrument photographique pas comme les autres

Si SOHO a pu photographier autant de comètes, c’est en partie grâce à son module LASCO. Il s’agit d’un coronographe grand-angle avec spectrométrie. Conçu pour étudier la structure et l’évolution de la couronne solaire, celui-ci est en mesure de créer une éclipse solaire artificielle.

Grâce au blocage des rayons solaires, les astronomes parviennent ainsi à distinguer facilement les corps célestes qui voyagent autour du Soleil.

Mots-clés soho