Solar Probe a fait de nouvelles découvertes sur le Soleil

Après son lancement le 12 août 2018, la sonde solaire Parker de la NASA (qui fait environ la taille d’une grande voiture) a réussi à atteindre l’atmosphère extérieure du soleil, aussi appelée couronne.

On peut maintenant voir ce qu’elle a découvert à cet endroit, et cela pourrait aider à résoudre un mystère de longue date à propos de cette grosse boule de gaz chaud qui nous éclaire.

Crédits Pixabay

La couronne solaire comme jamais observée auparavant

Depuis son lancement en 2018, la sonde solaire Parker de la NASA a effectué deux orbites complètes du soleil, passant à environ 24 millions de kilomètres de la surface solaire, puis à travers la couronne : la source du vent solaire qui peut frapper la Terre. Parker va se rapprocher davantage du soleil au cours de ses futures orbites, mais déjà, ses découvertes ont changé la façon dont les astronomes voient notre étoile.

En traversant la couronne du soleil, où les températures montent à quelques millions de degrés, la sonde a découvert des ondulations “étranges” qui perturbent des parties de cette couronne.  Une découverte qui pourrait aider les astronomes à prédire quand le soleil fouettera notre planète avec des jets de plasma enflammés, déclenchant de puissants orages magnétiques et provoquant des pannes de grande ampleur sur terre.

“Même avec seulement ces premières orbites, nous avons été choqués par la différence de la couronne observée de près”, a déclaré Justin Kasper, chercheur à l’Université du Michigan, qui dirige une partie de la mission scientifique Parker Solar Probe. “Ces observations changeront fondamentalement notre compréhension du soleil et du vent solaire et notre capacité à prévoir les événements météorologiques spatiaux.”

De nouvelles données précieuses pour prédire la météo spatiale

Les observations de la sonde Parker ont été publiées le mercredi 4 décembre sous la forme d’une série de quatre articles dans la revue Nature. On y découvre une couronne à la fois plus active et plus mystérieuse qu’il n’y paraît d’après les observations faites depuis la Terre. La sonde a par exemple découvert que les chercheurs se trompaient sur la façon dont notre étoile dirige ses explosions de vent solaire dans l’espace.

Si les scientifiques savaient déjà que le champ magnétique du soleil exerçait une force opposée sur les vents alors qu’ils tentaient de sortir de la couronne, la sonde Parker a maintenant permis de constater que cet effet était 10 à 20 fois plus puissant que les scientifiques ne l’avaient pensé. De nouvelles données qui poussent les scientifiques à revoir complètement leurs calculs pour prédire la météo spatiale.

Mots-clés solar probesoleil