Pas de soleil à Stockholm durant tout le mois de décembre

Durant tout le dernier mois de l’année, Stockholm et d’autres villes suédoises n’ont pas eu droit à un brin de lumière solaire. Il s’agit d’un phénomène particulièrement rare. La dernière expérience similaire du pays scandinave remonte à 1934. Les experts de l’Institut météorologique suédois ne semblent pas très optimistes en ce qui concerne ce qui va se passer durant les prochains jours.

Dès le début du mois de décembre, la plupart des villes suédoises ont sombré dans la grisaille ou l’obscurité. Bien que les Suédois soient familiarisés avec les hivers infernaux, la succession de journées sans soleil reste un fait inhabituel pour eux. Chaque année, depuis presque un siècle, Stockholm a bénéficié de 13 jours ensoleillés pendant le mois de décembre.

Crédits Pixabay

Dans cette région du globe, les journées sont exceptionnellement courtes : le soleil lève vers 8h et ne laisse que peu de temps avant de se coucher.

Même pas une heure d’ensoleillement !

Les experts pensent que la lumière naturelle ne sera pas de la partie, du moins durant les  prochains jours de fête. Les habitants de Stockholm devront encore se contenter des lampes pour simuler le lever du jour.

D’après Thomas Carlund, météorologue de l’Institut météorologique suédois, la quantité de radiations solaires ayant été enregistrée jusque-là n’a même pas atteint une heure de soleil. Les choses se seraient même empirées à la mi-décembre.

« Les heures de soleil sont comptabilisées lorsque la radiation solaire est supérieure à 120 watts par mètre carré, c’est à partir de cette puissance que les ombres du soleil peuvent être discernées. »

Thomas Carlund

À cause d’un vent du sud-est qui fait baisser les nuages ?

Le scientifique a rappelé que ce phénomène météorologique n’est pas une première en Suède. Selon ses mots, il s’agit de la manifestation d’une « variation naturelle du climat ». Il a expliqué que la situation est due à un vent venant du sud-est. Cette force de la nature provoque une hausse des températures et donc une baisse de l’altitude des nuages. Ces derniers cachent ensuite la lumière du soleil.

La lumière solaire est un élément clé pour la vie. Ne pas y être exposé trop longtemps peut avoir des impacts négatifs sur la santé aussi bien physique que psychique. Avec cette ambiance morose qui clôture l’année marquée par la Covid-19, force est de reconnaître que la population est en train de perdre son moral et sa patience.

« On a besoin de la vitamine D de la lumière du Soleil. Ce manque d’ensoleillement nous affecte physiologiquement. Et on ne peut pas non plus voir ses amis en ce moment, cela n’aide pas. »

Un homme interrogé dans la rue de Stockholm