Sonic : Contrairement à Nintendo avec Mario, SEGA n’a rien contre les fangames

Les fans de Nintendo ne le savent que trop bien : toucher aux propriétés intellectuelles de la société peut coûter très cher. L’entreprise nippone a déjà fait supprimer des fangames et prend des décisions qui ne font pas toujours l’unanimité. Beaucoup se souviendront de l’annulation d’un tournoi de Super Smash Bros. Melee à cause d’une version modifiée permettant de jouer en ligne pendant la pandémie. Sans oublier qu’avec ses nombreux portages de vieux titres, Nintendo est également en guerre contre l’émulation. Une position qui montre que le géant souhaite garder un total contrôle de son business, quitte à tirer dans les pattes de sa communauté !

Une position que ne partage pas vraiment SEGA, à l’origine du plus grand rival (à l’époque) de Mario, mascotte de Nintendo.

Crédit : Paramount Pictures

SEGA assure que vous pouvez toujours créer des fangames de Sonic, son célèbre hérisson bleu !

SEGA a une politique opposée à celle de Nintendo

SEGA n’est pas Nintendo et tient à le faire savoir. Une société qui n’hésite jamais à faire retirer des fangames de la toile, provoquant de vives réactions dans sa communauté qui trouve ses décisions trop rudes. Pour SEGA, c’est tout le contraire. C’est du moins ce que Kate Chrzanowski, employée chez la société à l’origine de Sonic, explique sur son compte Twitter officiel.

Salut les fans de Sonic. Je vous remercie d’avoir communiqué à propos de fangames et leur monétisation ! Tant que vous ne faites pas d’argent, il n’y a généralement* aucun problème à utiliser notre hérisson bleu pour vous améliorer en graphisme et développement (*pour des raisons juridiques, je ne peux pas garantir que tout le contenu est OK).

Cette position de SEGA est peu étonnante. Le dernier bon jeu mettant en scène sa mascotte, Sonic Mania, a été imaginé par un fan, Christian Whitehead. L’entreprise nippone avait été bluffée par son travail sur Sonic CD et a accepté de le laisser diriger un nouveau projet.

Les fans de Sonic ont donc la chance de pouvoir créer des fangames sans que SEGA ne vienne enterrer ces projets, contrairement à Nintendo. Bien évidemment, la société se réserve le droit de faire au cas par cas.