Sonic Origins : l’un de ses développeurs insatisfait du résultat final

Disponible depuis hier, Sonic Origins se veut une compilation retravaillée des volets 2D essentiels de la franchise. Il se trouve que l’un des développeurs impliqués dans le projet n’apparaît pas satisfait par l’état final de cette collection.

Si vous n’avez jamais touché à Sonic the Hedgehog, Sonic the Hedgehog 2, Sonic the Hedgehog 3 & Knuckles et Sonic CD, l’occasion est là de rattraper votre retard. Sonic Origins, sorti le 23 juin dernier, inclut des versions modernisées de ces jeux. La forme du Sonic CD de cette collection est par exemple l’œuvre de Christian Whitehead et de son Retro Engine.

Crédit YouTube.

Concernant les deux premiers Sonic, leurs remastérisations avaient été réalisées par Christian Whitehead et Headcannon Games. Et c’est à Headcannon qu’avait été confiée la tâche de dépoussiérer Sonic the Hedgehog 3 & Knuckles. Cependant, comme indiqué par VGC, Sonic Origins a été compilé en interne chez SEGA à partir de ces remastérisations. Et le résultat final ne serait pas à la hauteur selon Headcannon Games.

Sonic Origins : des corrections non autorisées

Jeudi, dans un fil Twitter, Simon “Stealth” Thomley de Headcannon Games a fait part de sa “frustration” quant à l’état de Sonic Origins tel qu’il peut être constaté par tous ses utilisateurs.

“C’est frustrant. Je ne vais pas mentir et dire qu’il n’y avait pas de problèmes dans ce que nous avions donné à SEGA, mais ce qui est dans Origins n’est pas non plus ce que nous avions rendu. L’intégration a introduit des bugs sauvages dont la logique conventionnelle voudrait qu’ils soient de notre responsabilité, mais beaucoup d’entre eux ne le sont pas.

En ce qui concerne Origins, nous étions des outsiders créant un projet séparé qui a ensuite été transformé en quelque chose d’entièrement différent. Nous savions dès le départ qu’il y aurait des délais très serrés et nous avons travaillé d’arrache-pied pour les respecter, juste pour que ce projet puisse être réalisé et sorti.”

Plus loin, Simon Thomley met l’accent sur des corrections que son équipe et lui n’ont pu apporter.

“Je suis extrêmement fier de mon équipe pour ses performances sous une telle pression, mais chacun d’entre nous est très mécontent de l’état d’Origins et même du volet Sonic 3. Nous n’étions pas non plus ravis de son état avant la soumission, mais beaucoup de choses étaient hors de notre contrôle.

Nous avons demandé à faire des corrections majeures à l’approche de la soumission mais nous n’avons pas été autorisés à le faire en raison des règles de soumission et d’approbation. Nous avons demandé des retards à plusieurs reprises, mais on nous a dit que ce n’était pas possible.”

Dans une autre publication, le développeur assure ne pas être en conflit avec SEGA, avec des relations en interne globalement très bonnes. Mais si Sonic Origins reste dans son actuelle condition, il y aura forcément de la maladresse ou de l’incompétence à aller chercher quelque part.

Source : Twitter @HTStealth (via VGC)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.