Sonic The Hegehog, le film, dévoile sa première bande-annonce

Paramount Pictures vient de diffuser la première bande-annonce du film Sonic The Hedgehog, un jour après avoir dévoilé l’apparence du Dr. Robotnik/Eggman sous les traits de Jim Carrey. Et soyons francs : c’est aujourd’hui que la terre a tremblé.

Il y a un peu plus de trois minutes de cela, j’aurais pu me trouver loin de toute civilisation ou, plus simplement, en train de dormir. En lieu et place de ces situations, j’ai lancé la lecture de la première bande-annonce du film Sonic The Hedgehog. Et à la fin, j’ai remarqué que la vidéo comptait pratiquement -bon, à quelques milliers de voix près- autant d’appréciations positives que négatives. Ouf, tout (le monde) n’est pas perdu. Enfin si, pour ceux qui pensaient que SEGA avait retrouvé les bons rails.

crédit YouTube

À la manière de Super Mario Bros., le film, pas la meilleure des références, mais la comparaison s’imposait, Sonic The Hedgehog est un long-métrage en prises de vue réelles. C’est-à-dire avec des acteurs faits de chair, d’os et de muscles évoluant à côté de personnages de synthèse dans des environnements bien palpables et polluables.

Sonic The Hedgehog déboulera dans les salles obscures en novembre prochain

L’histoire mettra en scène un euh… mammifère piquant et traumatisant pourchassé par un Dr. Robotnik/Eggman ayant vraisemblablement oublié son embonpoint dans la construction d’une nouvelle Egg Zone.

Le hérisson va se retrouver à faire équipe avec un policier campé par James Marsden dans un parallèle effrayant avec Détective Pikachu, lequel est désormais propulsé meilleure adaptation cinématographique de l’année avant même sa sortie.

Si le jingle sonore du ramassage d’anneaux en préambule annonçait une ambiance sonore cherchant à rappeler, ou du moins évoquer, les thèmes musicaux des jeux Mega Drive, le Gangsta’s Paradise de Coolio me donne juste l’occasion d’écrire que ce CD a été le premier que j’ai enfourné dans un Mega-CD. Alors après ces presque 2 minutes 50 de bande-annonce et la sensation que Jim Carrey volera la vedette au héros présumé, on a bien envie, une fois n’est pas coutume, de voir le hérisson bleu perdre face à son éternel rival. Et noyé tiens, histoire que le film ait une vertu thérapeutique chez les joueurs marqués par un certain compte à rebours.

Sortie prévue en novembre.

Mots-clés jim carreysonic