Sony annonce ne plus vendre la PlayStation 5 à perte

C’est désormais officiel : après plusieurs mois de ventes à perte, le modèle standard de la PlayStation 5 rapporte désormais plus qu’il ne coûte.

Le site Bloomberg fait ainsi le point sur le dernier rapport trimestriel de Sony qui voit ses prévisions de résultats opérationnels pour l’année fiscale en cours s’élever à 980 milliards de yens (7,5 milliards d’euros) comparés aux précédentes estimations évaluées à 930 milliards de yens (7,1 milliards d’euros).

La PlayStation 5 couchée à l'horizontale
PS5

A lire aussi : PlayStation 5 : la nouvelle beta introduit la compatibilité avec les SSD M.2

La PlayStation 5 Digital Edition toujours vendue à perte

Hiroki Totoki, le directeur financier en chef de la firme japonaise, a annoncé que le modèle standard de PlayStation 5 incluant le lecteur Blu-ray et tarifé à 499€, ne se vendait dorénavant plus à perte. Son autre modèle, la Digital Edition ne comprenant pas de lecteur Blu-ray et coûtant 399€, continue quant à lui à se vendre moins cher que son coût de production – mais les pertes seront bientôt rééquilibrées par les ventes d’accessoires et de consoles PlayStation 4.

Bien que la nouvelle génération de consoles de salon ait débarqué dans les magasins depuis bientôt presque un an, la PlayStation 4 continue de bien se vendre malgré une importante baisse de ventes au cours de la dernière année fiscale.

La console s’est ainsi vendue à 5,7 millions d’unités au cours de l’année fiscale ayant pris fin le 31 mars dernier, comparativement au 13.5 millions de l’année précédente. Le chiffre reste tout de même impressionnant et continue à alimenter l’importante base d’utilisateurs de la PlayStation 4 qui voit son total de ventes dépasser le 116 millions d’unités. Comparativement, la PlayStation 3 s’était vendue à 87,4 millions d’unités au cours de son cycle de vie.

A lire aussi : Une PlayStation 5 dans ton PC, l’improbable mod

Les stocks toujours en jachère

L’industrie du jeu vidéo a été l’une des plus résistantes à la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19 – tout du moins, dans son aspect commercial. Les ventes de consoles et de jeux se sont vues boostées par les mesures de confinement prises à travers le monde, et l’allégement des mesures au cours de cette deuxième année de crise sanitaire se fait sentir dans les chiffres communiqués par Sony. La firme japonaise s’attend ainsi à des ventes de jeux et des revenus provenant de services et d’éditeurs tiers en baisse. Ainsi, le nombre d’abonnés au PlayStation Plus a diminué de 47,6 à 46,3 millions au cours du dernier trimestre.

La PlayStation 5 n’a ainsi aucun mal à attirer les consommateurs – mais ses stocks maigres continuent à ralentir sa cadence de ventes. Jim Ryan, président de Sony Interactive Entertainment, a déclaré que la firme à “encore beaucoup de travail” à venir car “la demande pour la PS5 continue de dépasser l’offre“. L’approvisionnement en composants électroniques, mis à mal par la crise sanitaire, devrait encore continuer à impacter les lignes de production dans les mois qui suivent.

Mots-clés playstation 5