Sony-Ericsson XPERIA X10 : le test complet

Annoncé depuis plusieurs mois, le Sony-Ericsson XPERIA X10 a déjà fait couler beaucoup d’encre. Et pour cause, puisqu’il était très attendu par tous les passionnés de téléphonie mobile. Oui et justement, figurez-vous que votre humble serviteur a eu l’occasion de mettre la main dessus durant quelques jours. Juste assez pour rédiger cet article et vous donner mes impressions sur le sujet.

Disclaimer : Le XPERIA X10 m’a été prêté par Orange Business (merci Aurélie) durant quelques jours. Des jours durant lesquels il ne m’a pas quitté afin que je puisse me mettre dans le bain et le tester de fond en comble. La liste des fonctionnalités évoquée durant ce test n’est pas exhaustive mais cela vous permettra de vous en faire une idée vous aussi.

La packaging

Bon, nous allons commencer par le début et nous intéresser au packaging de l’appareil. A la fois classe et compacte, la boîte est juste magnifique et propose de nombreux éléments en relief comme le nom de l’appareil. Une fois ouverte, on tombe directement nez à nez avec le XPERIA X10. Point amusant, on peut d’ailleurs noter la présence d’une languette pour le retirer facilement de son emplacement.

En dessous du socle du téléphone se trouvent tous les accessoires :

  • Le chargeur du téléphone.
  • Le câble USB.
  • La notice de l’appareil.
  • Le kit mains libres.

Point positif, le chargeur ne compte aucun câble. Pour l’utiliser, il suffit de le relier au téléphone à l’aide du câble USB. Ce n’est peut-être qu’un détail, la plupart des constructeurs appliquent depuis un moment la mode lancée par Apple et son iPhone, mais c’est tout-de-même pratique, notamment en cas de déplacement.

Seul défaut à mes yeux, la notice du téléphone n’est pas très exhaustive.

Sony-Ericsson XPERIA X10, une affaire de design avant tout

Dès le déballage de la bête, ce qui frappe, c’est la qualité indiscutable de son aspect. D’une taille équivalente à celui de l’iPhone (quelques millimètres en plus sur la longueur et sur l’épaisseur), il propose un écran nettement plus long et un dos en plastique mat qui nous évite de bien vilaines traces de doigts. L’ensemble est vraiment très classe, nettement plus que l’iPhone.

Le téléphone trouve naturellement sa place dans la main et les différents boutons de contrôle (un au dessus, trois en bas de l’écran et trois sur la tranche droite) tombent naturellement sous les doigts. Même chose, le port de l’appareil (micro USB) est camouflé par une languette en plastique qui s’intègre parfaitement à la coque.

Notons d’ailleurs que les trois boutons physiques situés en dessous de l’écran sont accompagnés de chouettes petites LED blanches du plus bel effet. De même, la coque ne laisse apparaître aucune vis, elles se trouvent toutes au niveau de la batterie.

L’écran de quatre pouces affiche une résolution de 480x854pixels et, sans être AMOLED, propose des couleurs, un contraste et une luminosité idéales, autant en intérieur que sous un soleil ardent (un peu de lyrisme, ça fait toujours du bien). Seul bémol, il a tendance à accumuler facilement les traces de doigts, un peu plus que l’iPhone et son écran traité.

Les spécifications techniques

Si le X10 est doté d’une finition exemplaire et d’un design réellement accrocheur, on peut dire qu’il en va finalement de même pour ses spécifications techniques. Et justement, avant d’aller un peu plus loin et de continuer mon test de l’appareil, il convient de rappeler ces dernières :

  • Un processeur Qualcomm SnapDragon 1Ghz.
  • 512Mo de RAM.
  • Un écran capacitif de 4 pouces (480×854 pixels).
  • 1Go de mémoire interne.
  • Un port microSD acceptant des cartes jusqu’à 32Go (carte de 8 Go inclue).
  • GPS, boussole numérique, accéléromètre, récepteur radio.
  • APN de 8.1 Mégapixels accompagné d’un auto focus et d’un flash.
  • Port micro USB, jack 3.5 mm.
  • WiFi, 3G, 3G§, Bluetooth.
  • Android 1.6.

Concernant ce dernier point, même si l’on ne peut que déplorer l’absence d’Android 2.1 (une mise à jour devrait être proposée dans les semaines / mois qui viennent), on précisera que Sony-Ericsson a entièrement relooké Android 1.6 afin de le rendre aussi convivial que possible. On y reviendra bien entendu par la suite mais le fait est qu’il est effectivement très agréable à utiliser.

L’autonomie du téléphone est tout-à-fait correcte elle aussi. En activant le WiFi et la 3G (oui, je suis un malade), le X10 a tenu toute une journée. En désactivant la 3G, il est resté un peu plus de deux jours sans avoir besoin de recharge. Attention tout-de-même car ces chiffres sont à prendre avec des pincettes, je ne suis pas non plus resté 24 heures sur 24 dessus, hein…

Utilisation d’Android

C’est donc Android 1.6 qui accompagne le XPERIA X10 (la mise à jour vers Android 2.1 est attendue pour le quatrième trimestre 2010). Oui, mais un Android 1.6 modifié par les soins de Sony-Ericsson et qui s’avère plus sexy, plus intuitif et franchement redoutable. Précisons, en outre, qu’il est vraiment très réactif et très véloce.

Pour le reste, et bien c’est de l’Android, hein… De nombreuses applications sont disponibles, on notera d’ailleurs la présence des applications Moxier (Exchange), ce qui prouve bien que ce mobile s’adresse avant tout aux professionnels ou aux amateurs éclairés. Ce qui est intéressant de noter, c’est que le X10 répondra nativement à la plupart des besoins. Et pour aller plus loin, il suffira bien évidemment d’aller fouiner sur l’Android Market.

Ce qui m’a surpris, également, c’est la réactivité de l’ensemble. Je me répète sans doute un peu mais pour avoir déjà eu l’occasion de mettre les mains sur des mobiles tournant sous Android, je peux vous dire sans me tromper que cela n’a jamais été aussi rapide que sur le X10. Toutefois, je préfère préciser que je n’ai pas eu l’occasion de tester les derniers HTC ainsi que le Nexus One…

Le seul défaut notable, de mon point de vue, c’est le clavier virtuel franchement pas pratique. Je peux me tromper mais j’ai l’impression que les touches sont beaucoup plus petites que sur le clavier de l’iPhone en mode portrait. Résultat des courses, mes doigts tombaient souvent à côté et c’était plutôt désagréable.

Bon, cela dit, une semaine, c’est assez court pour s’adapter, hein…

Le X10, un mobile branché multimédia…

Depuis toujours, la grande force des mobiles Sony-Ericsson, ce sont leurs fonctionnalités multimédia. Et en la matière, on peut dire que le XPERIA X10 ne déroge pas à la règle, bien au contraire.

L’appareil photo numérique et la capture vidéo

Doté d’une résolution de 8.1 mégapixels, le capteur du X10 convient parfaitement à la prise de photos ainsi qu’à la capture vidéo. Alors nous sommes bien d’accord, le nombre de mégapixels ne fait pas tout, mais le téléphone s’en sort vraiment très bien. Plusieurs filtres sont d’ailleurs disponibles, afin de vous permettre de prendre des photographies et de tourner des vidéos lorsque la luminosité ambiante laisse un peu à désirer.

Point positif, il est possible d’encoder directement les vidéos en VGA, bien sûr, mais aussi directement pour la plateforme YouTube. La qualité des vidéos est tout à fait correct, ce qui me donne d’ailleurs envie de tester le Vivaz qui est quant à lui capable de tourner des vidéos en HD.

[youtube P4efMs7OfDA nolink]

Enfin, quoi qu’il en soit, la vidéo précédente vous donnera une bonne idée des possibilités du X10. Bon, par contre, j’avais un peu la tremblote. Pareil, comme la vidéo est passée par les serveurs de YouTube, elle a pas mal perdu en terme de qualité par rapport à l’originale.

Timescape et Mediascape

Si vous vous êtes déjà renseigné sur le XPERIA X10, alors vous devez savoir que Sony-Ericsson a développé deux applications qui s’imposent comme des passerelles entre l’environnement XPERIA et Android : Timescape et Mediascape.

Ces dernières permettent respectivement de parcourir tous ses flux sociaux par ordre antéchronologique et d’accéder à sa bibliothèque de médias. Oui et là je serai nettement moins enthousiaste puisque Timescape ne m’a pas du tout convaincu. Certes, l’interface est intéressante, originale, mais elle n’apporte strictement rien à l’ensemble.

Au contraire, j’ai été nettement plus enthousiasmé par Mediascape qui permet de naviguer très facilement dans ses photos ou dans ses vidéos. L’interface est d’ailleurs nettement plus réactive et le bouzin reconnaît en plus un grand nombre de formats vidéos.

… mais qui s’adresse aussi aux professionnels

Bien entendu, le XPERIA X10 s’adresse à tout le monde mais il vise aussi et surtout le marché professionnel. Ce qui se remarque d’ailleurs tout de suite lorsqu’on le sort de sa boîte puisqu’il est à la fois sobre et très classe.

Comme je l’ai déjà évoqué un peu plus haut, le X10 n’est pas capable de gérer nativement des options comme le push mail. En revanche, il est livré avec toutes les applications Moxier qui permettent de synchroniser facilement ses contacts, son agenda ou encore ses mails en passant par un serveur Exchange.

Pour le reste, il faut savoir que le téléphone embarque également OfficeSuite, ce qui vous permet de visionner, de créer et de modifier facilement des documents Word, Excel, PowerPoint ainsi que des PDF. Point positif, l’application intègre en plus un explorateur de fichiers, ce qui vous permettra d’aller chercher vos documents sur le téléphone ou sur la carte SD. A ce sujet, n’oublions pas que le XPERIA X10 est livré avec une microSD de 8Go…

Toujours dans l’optique d’épauler l’utilisateur, le mobile est également équipé d’une chouette application : Serve.me. Cette dernière fonctionne un peu comme une secrétaire (en moins cher) et vous permet de trouver facilement ce que vous cherchez selon vos exigences (restaurants, spectacles, billets de train, d’avion, etc…). Notons que le service est offert durant une année complète avec le téléphone.

Même chose pour WisePilot, une solution GPS qui vous permettra de vous balader à travers le monde sans jamais vous perdre (offerte durant un an). Concernant la synchronisation des données, on peut très facilement utiliser Google Sync ou encore Sony Ericsson Sync. Le paramétrage ne prend que quelques minutes et n’importe qui peut le faire.

Et si l’on ajoute à cela une bonne autonomie (et une batterie amovible qui peut facilement être complétée par une seconde ou une troisième batterie moyennant finances), le XPERIA X10 n’aura aucun mal à s’imposer au bureau.

En conclusion

Et bien en toute franchise, le XPERIA X10 est vraiment une très bonne surprise. Avant de le tester, je m’étais pas mal renseigné sur le sujet et j’avais quelques doutes. Des doutes qui se sont rapidement envolés lorsque je l’ai sorti de sa boîte. Il faut bien le dire, ce téléphone est juste magnifique et c’est d’ailleurs la première fois que mon iPhone me semble moins attractif.

Alors après, il reste à parler du prix. Et là, forcément, ça fait un peu mal si vous décidez de le prendre sans abonnement puisqu’il est commercialisé aux alentours de 500€ HT.

En revanche, si vous souhaitez prendre un abonnement professionnel, alors le X10 est déjà beaucoup plus accessible puisqu’il est proposé à 199.90€ HT chez Orange Business. Bon, on est d’accord, c’est une somme, c’est sûr, mais c’est malheureusement le cas de tous les smartphones.

Sauf qu’ils ne valent pas tous leur prix, bien entendu.

Et encore une fois, je tiens à remercier Aurélie et Orange Business pour le prêt.