Sony évoque l’après-Vita et repousse le concept de la console unique

Tsuyoshi “John” Kodera, qui a succédé en octobre dernier à Andrew House au poste de président de Sony Interactive Entertainment, a récemment évoqué le marché mobile. Après le semi-échec de la PS Vita, le constructeur japonais ne souhaite plus se limiter à une seule machine pour délivrer de nouvelles expériences mobiles.

Il se dit que désormais, à chaque fois que Sony prononce les mots “PS Vita”, un chaton trébuche quelque part dans le monde. Sûrement soucieux du bien-être de ces attendrisseurs sur pattes, le nouveau patron de Sony John Kodera n’a pas mentionné la seconde console portable du constructeur dans ses récents propos tenus au Wall Street Journal.

Pourtant, il a bien été question de la mobilité dans cet entretien. Après avoir plus ou moins daté la fin de la PS4, M. Kodera a évoqué la connectivité au nuage : “Nous ne vivons plus dans une ère où l’on peut considérer la console et le réseau comme deux choses différentes”.

Sony et le marché portable : “Nous souhaitons réfléchir à une variété d’options”

L’article du WSJ enchaîne en indiquant qu’après avoir mis sur le marché la PlayStation Vita, Sony ne souhaite plus se limiter à une seule console dans la délivrance d’expériences portables : “Il est nécessaire que nous ayons une perspective plus large étant donné que tant de choses sont connectées à Internet de nos jours”. Et si ces déclarations peuvent ne pas apparaître des plus explicites concernant les intentions de Sony sur le marché nomade, John Kodera s’est voulu plus parlant sur le sujet auprès de Bloomberg :

“À mon sens, plutôt que de séparer le jeu portable des consoles de salon, il faut continuer à penser le jeu portable comme une méthode visant à offrir davantage d’expériences de jeu et explorer ce que nos clients veulent de portable. Nous souhaitons réfléchir à une variété d’options.”

Que les possesseurs de Vita savourent donc leurs moments passés avec elle puisque le futur nomade de Sony, si celui-ci devait se matérialiser un jour, ne devrait a priori pas prendre la forme d’une machine unique et aux cartes mémoires propriétaires ayant oublié, tout au long de leur existence, d’être abordables.

Mots-clés sony