Sony annonce la suppression de 900 postes au sein de sa division PlayStation…

Sony a récemment annoncé une réduction significative de son personnel dans sa division PlayStation afin de se frayer un nouveau chemin vers la croissance. Environ 900 employés sont concernés par cette décision, ce qui représente 8 % de l’effectif mondial de la division.

Sony
Crédit 123RF

Des changements constructifs

La société a annoncé mardi qu’elle licenciait environ 900 employés de sa division PlayStation. Sony est la dernière entreprise en date à annoncer des réductions d’effectifs importantes au cours des dernières semaines et des derniers mois. Le géant de l’électronique a également décidé de fermer son studio de Londres au Royaume-Uni.

“Après un examen minutieux et de nombreuses discussions de direction sur plusieurs mois, il est devenu évident que des changements doivent être apportés pour continuer à développer l’activité et à développer l’entreprise”, a déclaré Jim Ryan, le patron de PlayStation, dans une note aux employés.

Nous avons dû prendre du recul, examiner notre entreprise dans son ensemble et aller de l’avant en nous concentrant sur la durabilité à long terme de l’entreprise et en offrant les meilleures expériences possible à notre communauté”, a-t-il ajouté.

Dans une publication distincte, Hermen Hulst, qui dirige les studios PlayStation, a indiqué que les studios Insomniac Games, Naughty Dog, Guerrilla et Firesprite seraient concernés par les licenciements. Les employés situés en Amérique, au Japon ainsi que dans les régions EMEA et APAC seront normalement touchés. Hulst a également précisé que certains projets, actuellement à diverses phases de développement, ne seraient pas poursuivis.

Les conséquences des licenciements

Ces licenciements surviennent deux semaines après que Sony a revu à la baisse ses prévisions de ventes pour la PlayStation 5, suite à un avertissement sur une diminution de la demande. La société a annoncé qu’il s’attendait à vendre 21 millions d’unités de console durant son exercice financier, ce qui est inférieur à sa prévision initiale de 25 millions de consoles. Suite à cette annonce, le cours de l’action Sony a connu une baisse.

Il faut préciser que Sony n’est pas la seule entreprise du secteur du jeu vidéo à avoir récemment annoncé des licenciements. Le mois dernier, Microsoft a licencié 1 900 employés d’Activision Blizzard et Xbox, et Unity a réduit ses effectifs de 25 %. Un grand nombre d’entreprises, dont Google, eBay, Snapchat, DocuSign, PayPal, Okta, Discord, Block, Twitch et Duolingo, ont toutes procédé à d’importants licenciements le mois dernier.

SOURCE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.