Sony reconnait les mauvais points de la PlayStation 3, qui aurait été trop « orgueilleuse »

La PlayStation 3 aura été une bonne console, mais pas forcément la meilleure de Sony. Il faut dire que la firme aura beaucoup fanfaronné avant sa présentation et dû faire l’impasse sur de nombreuses fonctions pourtant annoncées. De par sa position dominante, Sony reconnait aujourd’hui avoir proposé une machine bien trop orgueilleuse. C’est en tout cas ce qu’explique Shawn Layden dans une interview en toute transparence relayée par GamesIndustry. Pour ce dernier, de nombreuses erreurs ont été commises. Fort heureusement, le studio a depuis appris de ses erreurs pour proposer le meilleur avec la PlayStation 4.

Et pour cause : la PlayStation 4 est aujourd’hui la console la plus vendue dans le monde, devant la XBox One de Microsoft, son principal concurrent.

Sony : une dernière PlayStation 3 pour la route

Autant dire que les erreurs autour de la PlayStation 3 ont été finalement assez profitables à Sony.

Sony a appris grâce à la PlayStation 3

La PlayStation 3 n’aura pas été une perte de temps pour Sony malgré les nombreuses critiques autour de la machine.

Shawn Layden explique par exemple qu’avec la PlayStation 4, le studio aura amélioré le développement de ses jeux, notamment les exclusivités, tout en facilitant leur travail sur le plan technique. Il est cependant bon de rappeler que malgré les critiques autour de la PlayStation 3, cette dernière s’est avérée un succès commercial.

Un succès compréhensible propulsé par la qualité des précédentes consoles proposées par Sony – notamment la PlayStation 2 et sa merveilleuse ludothèque encore jouée de nos jours !

Beaucoup savent que la PlayStation 2 a été un grand succès sur le marché du jeu vidéo. Il s’agit de l’une des machines les plus vendues de l’histoire de l’industrie. Mais la PlayStation 3 lui a succédé et a été une machine beaucoup trop orgueilleuse sur ces 25 ans de l’histoire de la PlayStation.

En interne, nous décrivions parfois la console comme notre moment Icare… Pour nos chiffres, la baisse était bien présente. Nous n’avions pas écouté notre communauté. Nous avons créé un environnement de travail invivable. Nous avons mis du temps à réagir tandis que notre réseau n’était pas développé.

Et le pire dans cette histoire, si vous vous en souvenez, c’est le prix à laquelle était vendue la PlayStation 3.

Avec son moment Icare, Sony reconnait avoir volé trop près du soleil jusqu’à s’en brûler les ailes.