Sony sur le point d’acquérir une plate-forme SVOD dédiée à l’animation japonaise pour un milliard de dollars

Ces dernières années, les géants de la tech n’ont de cesse d’étendre leurs activités numériques. L’un des meilleurs exemples n’est autre qu’Amazon. D’abord site de vente en ligne, l’entreprise distribue désormais des films et propose ses propres programmes sur Prime Video, sa plate-forme SVOD. Amazon s’est également lancé sur le secteur du cloud gaming, jeu vidéo en streaming, avec Luna, en bêta aux USA. Un secteur sur lequel se concentre aussi Google avec Stadia, entreprise autrefois populaire pour son moteur de recherche avant d’étendre ses activités (système d’exploitation mobile Android, YouTube, smartphones Pixel, etc).

Les exemples sont nombreux et Sony, firme nippone, n’échappe pas à la règle.

Crédits Sony

L’entreprise serait sur le point de racheter une plate-forme SVOD dédiée à l’animation japonaise, appelée Crunchyroll.

Sony pourrait s’intéresser à la distribution de japanimation

C’est une information à prendre avec des pincettes.

Selon Nikkei, Sony est sur le point de racheter Crunchyroll, un service de SVOD imaginé par une firme étasunienne et spécialisée dans la japananimation. Cette acquisition serait conséquente puisque l’on parle de pas moins de 100 milliards de yens, soit un milliard de dollars, environ.

Ce rachat serait discuté depuis le début de l’année 2020, presque à son terme suite à de longues négociations.

Sony pourrait donc mettre un pied dans la SVOD, comme Apple avec Apple TV+, très récemment. Une entreprise spécialisée dans plusieurs domaines, parmi lesquels le matériel audio et le jeu vidéo avec sa fameuse PlayStation, qui domine le marché.

Ce rachat serait une bonne nouvelle pour Sony. Alors que sa PlayStation 5 sort en novembre, le géant nippon doit faire face à la fronde redoutable de Microsoft, qui s’est offert Bethesda (The Elder Scrolls, Fallout, Doom, Wolfenstein…). Sony a fait savoir vouloir également acquérir des studios majeurs, mais doit aussi miser sur ses services.

On peut donc parier sur une meilleure distribution de Crunchyroll sur la PlayStation si le deal venait à être validé. Et face à la popularité des animés japonais, Sony aurait tort de se priver d’un atout supplémentaire. Peut-être même que le service pourrait rejoindre le PSN avec une formule supplémentaire pour un accès complet à son catalogue.

Mots-clés playstationsony