SOS-Hadopi propose une assistance juridique à 18 euros par an

Présenté au début du mois, SOS-Hadopi est un service qui a beaucoup fait parler de lui dans les médias puisqu’il propose aux internautes une défense juridique contre la loi Hadopi. On n’en savait pas plus jusqu’à présent mais les trois compères à l’origine du concept ont profité du début de la semaine pour lever le voile sur le service offert aux internautes. Oui, même que cela méritait bien un article.

Avant tout, il faut savoir que SOS-Hadopi n’est pas une assurance pour les gros téléchargeurs. En réalité, le service vise essentiellement à épauler et à offrir aux internautes victimes de la loi Hadopi une assistance juridique complète. Pour 18 euros par an, ces derniers pourront accéder à des conseils et des informations pour mieux surfer, mais ils bénéficieront également d’une assistance complète en cas de problème. Précisons en outre que le service est justement conseillé par un réseau d’avocats et que l’un de ces derniers vous accompagnera si vous deviez malheureusement vous retrouver convoqué devant la justice.

La porte n’est évidemment pas fermée aux professionnels et aux entreprises. Ces dernières pourront ainsi s’acquitter d’une somme forfaitaire en rapport avec le nombre d’employés (15 euros pour un utilisateur, 165 euros pour 50 utilisateurs).

Notons en outre que SOS-Hadopi ouvrira officiellement ses portes demain.

Pour tout vous dire, ces précisions me laissent plutôt dubitatif. Que les internautes s’organisent pour se protéger, c’est logique. Mais qu’une entreprise décide de monter son business model sur une loi liberticide votée par des personnes qui ignorent tout des nouvelles technologies, ce n’est pas la même chose. Point positif en revanche, cette initiative prouve que la loi Hadopi sert au moins à une chose : à créer de l’emploi et à engranger les bénéfices.

Cynisme, quand tu nous tiens…

Via (Crédits Photo)

Mots-clés businesshadopiweb