Soudan : les diamants tombés du ciel venaient d’une planète disparue

Le Soudan a été le témoin d’un spectacle totalement inédit en 2008 suite à l’entrée d’un astéroïde dans notre atmosphère. Le corps a effectivement explosé sous l’impact, provoquant de ce fait la chute de nombreux débris au-dessus du territoire soudanais, des débris contenant plusieurs diamants. Nous savons désormais d’où venaient ces derniers.

2008 TC3 faisait la taille d’une voiture et il a été repéré par nos instruments en octobre 2008, quelques heures à peine avant sa collision avec la Terre. Les astronomes ont donc pu observer sa chute sur leurs écrans.

Météorite Russie

En atteignant l’atmosphère terrestre, le corps a littéralement explosé en raison de l’échauffement provoqué et ses débris se sont éparpillés à travers le territoire soudanais, au-dessus du désert de Nubie.

2008 TC3, la météorite qui a fait pleuvoir des diamants au Soudan

Plusieurs équipes ont été dépêchées sur place et les fragments retrouvés ont été emmenés en lieu sûr afin d’être étudiés. En observant les morceaux de roche, les chercheurs ont eu la surprise de découvrir une multitude de diamants de petite taille.

Intriguée, l’équipe scientifique a poursuivi son examen et les scientifiques ont donc étudié de près la composition de ces diamants afin de tenter de déterminer leur origine.

D’après leurs conclusions, ces diamants se seraient formés suite à une pression élevée exercée sur ces roches. En conséquence, les chercheurs pensent que l’astéroïde d’origine est en réalité le fragment d’une protoplanète faisant une taille située entre celle de Mars et de Mercure.

Mars et Mercure sont très différentes l’une de l’autre, mais elles partagent au moins un point commun : leur taille. Ces dernières sont en effet les planètes les plus petites du système solaire avec un rayon équatorial équivalent à environ 0,383 Terre pour la première et à 0,533 Terre pour la seconde.

Une météorite se classant dans les uréilites

Bien que ce soit difficile à déterminer, les scientifiques chargés de l’étude pense que la protoplanète à laquelle appartenait ces fragments a été déchirée et détruire suite à des collisions.

Il faut tout de même signaler que 2008 TC3 n’était pas un astéroïde banal et il venait ainsi se classer dans les uréilites, un type de météorite pierreuse extrêmement rare bénéficiant d’une composition minéralogique très différente de celle de ses camarades. La première d’entre elles a été découverte en Mordovie suite à la chute d’une météorite de taille moyenne en 1886.

Contrairement aux autres météorites, les uréilites ont une teneur élevée en carbone, une teneur atteignant en moyenne 3 % de leur poids, et elles contiennent ainsi des graphistes et des nanodiamants, soit des diamants mesurant quelques micromètres de diamètre.

Ce qui est précisément le cas ici avec 2008 TC3.