SpaceFund investit dans la navigation spatiale autonome

Les voyages spatiaux prennent de plus en plus d’ampleur et s’ouvrent même au tourisme. Le développement de ce secteur est l’une des raisons pour lesquelles SpaceFund a investi dans Rhea Space Activity (RSA). En fait, SpaceFund s’intéresse tout particulièrement à la technologie de navigation spatiale autonome de l’entreprise. Celle-ci a été baptisée Jervis Autonomous Module (JAM). JAM repose sur un algorithme réservé à la navigation dans l’espace lointain

Un vaisseau spatial voyage dans l'espace lointain.

Le placement de SpaceFund dans RSA (start-up d’astrophysique) a été annoncé le mercredi 3 novembre. Il sert surtout à booster le développement de l’infrastructure scientifique et d’ingénierie de RSA. Ce développement infrastructurel est utile à la création d’une capacité de renseignement lunaire (Lunar Intelligence ou LUNINT) dès 2024. 

Le tout a pour but d’introduire une capacité de navigation autonome permettant au nouvel écosystème spatial de voyager plus loin dans le système solaire

Le module JAM pour voyager plus loin 

Les différents engins spatiaux se servent généralement du système de positionnement global (GPS) terrestre pour naviguer. Cependant, ce système est inutilisable une fois que l’orbite géostationnaire est dépassée. Dès lors, ils sont appelés : engins spatiaux cislunaires. Le terme « cislunaire » désigne la zone de l’espace entre la Terre et la Lune

Les engins spatiaux cislunaires ont alors recours à la télémétrie bidirectionnelle pour connaître leur position. Toutefois, cette méthode est à la fois coûteuse et compliquée à cause des environnements gravitationnels complexes et en perpétuelle évolution. D’où l’importance de la technologie de navigation spatiale autonome de RSA qui permet de naviguer sans GPS ni télémétrie avec des stations terrestres : JAM

Les concepteurs ont choisi le nom de Jervis Autonomous Module en l’honneur de feu Thomas Best Jervis. Jervis était un érudit et un ingénieur géographe qui a géré la fondation du Departement of Topography and Statistics du Royaume-Uni en 1855. 

Des voyages spatiaux plus abordables 

Grâce à JAM, le coût des voyages spatiaux baissera considérablement. Il en va de même pour la fréquence de communication ainsi que le nombre d’opérateurs et de navigateurs indispensables à la navigation dans l’espace cislunaire.  

Selon Meagan Crawford, cofondatrice et associée directrice de SpaceFund, la capacité de naviguer de manière autonome dans l’espace est essentielle. Elle l’est surtout pour la sécurité nationale ainsi que pour l’évolution du secteur commercial en relation avec l’espace. Le fait est que de nombreuses sociétés cherchent à aller au-delà de l’orbite terrestre. D’où la raison de l’investissement de SpaceFund dans Rhea Space Activity.

« RSA dispose de la bonne équipe et de la connaissance du domaine pour fournir ces technologies très précieuses à un nombre de clients en croissance rapide. »
Meagan Crawford