SpaceX a choisi les neuf zones d’atterrissage sur Mars

Le Starship, la fusée habitée de SpaceX, est un géant en acier inoxydable qui fait actuellement l’objet de tests dans les installations de la société au Texas. Il est conçu pour envoyer des astronautes sur Mars afin d’y établir une base.

La première mission habitée du Starship vers Mars est prévue après 2023, mais SpaceX a apparemment déjà identifié les zones d’atterrissages de ces premiers vaisseaux spatiaux.

StarShip

Où pourrait atterrir le Starship sur Mars ?

Le 28 août dernier, l’écrivain scientifique Robert Zimmerman (auteur du site BehindTheBlack), a partagé quelque chose de très intéressant qu’il avait repéré dans les dernières images du Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA. Rappelons au passage que le MRO est opérationnel depuis 2005 et qu’il a déjà renvoyé plus de 350 térabits de données. La série d’images a été partagée par l’intermédiaire des laboratoires lunaire et planétaire de l’Université de l’Arizona, et elle laisse en effet penser que SpaceX a déjà quelques idées sur les sites d’atterrissage de ses Starships.

Les cinq images (12345) sont intitulées « Site d’atterrissage candidat pour SpaceX Starship dans la région d’Arcadia », et il y a une sixième image qui elle est intitulée « Site d’atterrissage candidat pour SpaceX Starship à Phlegra Montes ». Ces deux régions martiennes pourraient donc former la base des premiers atterrissages de Starship sur la planète rouge.

Une région intéresse particulièrement SpaceX

Le site d’information HumanMars a donné plus de détails sur ces images, indiquant que Paul Wooster, ingénieur principal pour Mars chez SpaceX, avait déclaré en 2017 que la société cherchait des endroits pour atterrir sur Mars. Deux critères seraient privilégiés : l’abondance de glace pour pouvoir soutenir une grande colonie humaine, et la localisation à proximité de l’équateur pour bénéficier de plus d’énergie solaire et de meilleures conditions de température. Il faut en effet souligner que la température moyenne sur Mars est de – 65 °C.

Wooster a identifié quatre régions qui répondent à ces critères, toutes situées dans l’hémisphère nord : Deuteronilus Mensae, Phlegra Montes, Utopia Planitia et Arcadia Planitia. Sur la base des dernières données du MRO, Arcadia Planitia est la région martienne qui semble le mieux répondre aux attentes de SpaceX.

Cinq des sites identifiés sont en effet regroupés à la frontière sud d’Arcadia Planitia. Des chercheurs de l’Université de l’Arizona ont pu déterminer que cette région combinait une abondance de glace avec une latitude relativement basse. Soit ce qu’il faut pour faciliter l’implantation d’une colonie humaine sur Mars.

Mots-clés marsspacex