SpaceX a le feu vert de la NASA pour tester la capsule Crew Dragon

La branche aérospatiale de l’entreprise d’Elon Musk a décidément le vent en poupe. Après le succès du lancement de la sonde israélienne Beresheet par le biais de sa fusée Falcon 9, c’est un autre projet de SpaceX qui est sur les rails.

La nouvelle capsule de SpaceX, baptisée Crew Dragon et dédiée au transport de passagers, a en effet obtenu l’aval de la NASA pour effectuer un premier vol d’essai, prévu se tenir le 2 mars prochain, c’est-à-dire dans une semaine.

SpaceX a le feu vert de la NASA pour tester la capsule Crew Dragon

Crédits pixabay.com

Les derniers examens destinés à statuer sur la capacité de cette navette à effectuer des missions dans l’espace et à faire route vers l’ISS étant terminés, la NASA et SpaceX ont conclu qu’il était temps de procéder à un premier test de lancement.

La fin d’un arrangement avec la Russie

Le prochain lancement du Crew Dragon est important pour la NASA dans le cadre de sa stratégie commerciale. Ce vol d’essai, dénommé DM-1 (Demonstration Mission-1) fait en effet partie d’un programme mis sur pied dans l’objectif de pouvoir transporter ses astronautes vers l’ISS, et les ramener, par le biais d’engins conçus par des entités privées.

Boeing et SpaceX sont notamment les entreprises sur lesquelles l’Agence spatiale américaine compte pour concevoir des transporteurs capables de remplacer les navettes russes avec lesquelles elle devait travailler depuis un certain temps.

Un partenariat à double tranchant, car l’arrangement avec la Russie, mise en place depuis la fin du programme Space Shuttle, a en quelque sorte limité la marge de manœuvre de la NASA quant aux types de missions à effectuer et par rapport à leurs coûts prohibitifs.

Un deuxième test en avril avant de pouvoir emmener des passagers

Lors de la DM-1, le Crew Dragon sera testé en conditions réelles, sans passager pour le moment hormis un mannequin qui portera les couleurs de SpaceX.

Au programme, un décollage depuis la base spatiale Kennedy en Floride le samedi, une mise en orbite jusqu’à dimanche matin suivi de l’arrimage avec l’ISS, avec lequel il voguera durant une semaine, pour ensuite revenir le vendredi d’après, au petit matin, et finir sa course dans l’Atlantique près de la Floride.

Si le vol d’essai prévu le 2 mars prochain est une réussite, l’expérience de lancement devra être renouvelée en avril. Cette fois-ci, ce sera une autre fonction qui sera testée, le système d’abandon d’urgence du véhicule.

Cette fonction de sécurité servira à désarrimer la navette de la fusée qui la propulse en cas de problème grave. Une précaution de plus à mettre en place dans un contexte où de tels véhicules auront à transporter des vies humaines.

Mots-clés NASAspacex