SpaceX a réparé les toilettes du Crew Dragon avant le départ de Crew-3

Le dimanche 31 octobre prochain, SpaceX va lancer sa fusée Falcon 9 transportant la nouvelle capsule Crew Dragon baptisée Endurance. Ce sera le début de la mission Crew-3 qui verra 4 astronautes rejoindre la Station Spatiale Internationale pour y rester environ 6 mois.

En comptant la mission Inspiration4, ce sera la cinquième fois que SpaceX transportera des humains en orbite. Mais ce 5e vol présentera une petite différence par rapport aux vols précédents, et c’est l’utilisation de toilettes rénovées.

Crédits 123RF.com

La raison derrière cette réparation des toilettes du Crew Dragon est que, lors de la mission Inspiration4, qui a transporté le milliardaire Jared Isaacman et trois autres civils en orbite, il y a eu un problème. Après l’atterrissage de la capsule Resilience dans laquelle ils avaient voyagé, des inspections ont montré qu’un tube qui devait être branché au réservoir d’urine s’était détaché, causant une fuite pendant le vol.

Un problème de conception

D’après Bill Gerstenmaier, vice-président en charge de la fiabilité de la construction et des vols chez SpaceX, le tube qui s’est détaché a « permis à l’urine de ne pas aller vers le réservoir, mais plutôt vers le système de ventilation ». Après ce constat, SpaceX et la NASA ont voulu vérifier s’il n’y avait pas le même problème à bord de la capsule de Crew-2 qui est actuellement attachée à l’ISS. Les astronautes ont ainsi vérifié la capsule Endeavour et ont effectivement découvert des signes de fuite d’urine.

Selon Gerstenmaier, la fuite d’urine ne semble pas être un très gros problème. Les équipages d’astronautes qui ont volé dans les deux capsules Endeavour et Resilience n’ont pas remarqué qu’il y avait un problème au cours de leur voyage. Les analyses ont aussi montré qu’Endeavour n’a pas souffert de dégâts causés par la corrosion qui pourraient compliquer son retour sur Terre.

Mieux vaut prévenir que guérir

Bien que ce problème de fuite ne soit pas trop grave, SpaceX a décidé de prendre des mesures préventives avant le décollage du prochain équipage pour l’ISS. La raison est qu’une fuite d’urine est quelque chose que l’on préférerait éviter au cours d’un vol spatial.

Gerstenmaier a expliqué que pour la mission Crew-3, ils ont réglé le problème en fabriquant une structure entièrement soudée qui ne possède plus de jointures pouvant être déconnectées.

L’on sait que la NASA doit encore valider ce changement au niveau des toilettes, mais il semble que l’on n’ait pas à s’inquiéter de ce côté-là. Le lancement de Crew-3 se fera bien à l’aube, le 31 octobre prochain.