SpaceX met en quarantaine ses employés après deux cas confirmés de coronavirus

« Rira bien qui rira le dernier », était sans doute ce qu’ont pensé les organismes de santé et les responsables gouvernementaux par rapport à l’attitude générale qu’avait montré Elon Musk fasse à la propagation du coronavirus. En effet, plus tôt ce mois-ci, nous vous rapportions que le PDG de Tesla et de SpaceX avait un avis pour le moins tranché sur cette pandémie. Pour lui, la panique qu’elle suscitait était ridicule et, selon ses mots, les gens avaient plus de chances de mourir d’un accident de voiture que de cette maladie.

Seulement voilà,  plus les jours ont passé, plus le PDG a été amené à reconsidérer sa position, à tel point qu’après quelques résistances avec les autorités locales, son entreprise Tesla a tant bien que mal accepté de fermer ses usines en Californie et à New York à partir du lundi 23 mars 2020.

Crédits Unsplash

Toutefois, malgré ce revirement, il semble que ces mesures soient assez tardives puisque, comme nous le rapporte The Telegraph, le mardi 24 mars 2020, deux employés de SpaceX ont été diagnostiqués positifs au coronavirus, entraînant la mise en quarantaine d’une douzaine d’employés.

SpaceX continue de prendre la situation à la légère

Selon un courrier électronique interne vu par The Telegraph, SpaceX a informé ses employés dans l’après-midi du lundi 23 mars dernier que deux personnes travaillant dans les locaux de l’entreprise à Hawthorne ont été infectées par le virus.

La première personne est un employé revenant d’un voyage à l’étranger. Selon l’entreprise, le risque pour ses collègues est « très faible » et « pas plus grand que d’aller à l’épicerie » puisque l’individu n’a passé qu’une journée sur place.

Au moins 12 employés ont été placés en quarantaine

Les personnes qui sont entrées en contact avec cet employé ont été invitées à se mettre en quarantaine pendant 14 jours. Toutefois, l’entreprise a ajouté qu’elle allait procéder à un « examen vidéo » pour voir si d’autres personnes ont également pu être infectées.

Quant à la seconde personne, il s’agit d’un médecin qui travaillait au département médical de l’entreprise. L’homme était entré en « contact étroit » avec douze employés au cours des trois jours précédant son malaise. Ces 12 personnes ont d’ores et déjà été placées en quarantaine pour 14 jours.

Selon les sources du Telegraph, certains employés de SpaceX ont été envoyés travailler à domicile mais d’autres continuaient de travailler dans les locaux de l’entreprise. Pour ces derniers, des recommandations de distanciation sociale ont été mises en place et ils doivent respecter une distance d’environ 1,8 mètre entre eux sur le lieu de travail.