SpaceX mise sur des parachutes géants pour freiner sa navette

SpaceX dépense chaque année des millions de dollars pour tester des technologies avant de les intégrer sur ses navettes et sur ses vaisseaux. L’entreprise a récemment mené plusieurs tests sur des parachutes géants pour vérifier si ces derniers sont capables de freiner la capsule Dragon V2 lorsqu’elle reviendra sur Terre avec ses occupants.

SpaceX a ouvert ses ports en 2002, sous l’impulsion de l’insaisissable Elon Musk. La société n’a eu besoin que de quelques années pour devenir un acteur incontournable sur le secteur et elle n’a pas l’intention d’en rester là.

Parachutes SpaceX

SpaceX compte utiliser des parachutes pour freiner ses capsules Dragon V2 lorsqu’elle reviendront sur la terre ferme.

Elle travaille actuellement sur plusieurs projets. L’un d’entre eux vise à récupérer le premier étage de ses fusées pour pouvoir les réutiliser par la suite, mais il y en a beaucoup d’autres derrière.

SpaceX veut se charger du rapatriement des astronautes de l’ISS

L’entreprise a ainsi l’intention de proposer dès l’année prochaine un nouveau programme à la NASA, un programme visant tout simplement à récupérer les astronautes présents à bord de l’ISS pour les ramener sur la terre ferme.

A l’heure actuelle, les Etats-Unis passent effectivement par la Russie et par ses fusées Soyouz pour ramener leurs astronautes à bon port mais le gouvernement américain a décidé d’autoriser les sociétés privées à proposer ce type de services à partir de l’année prochaine.

SpaceX compte donc profiter de la situation pour assoir encore un peu plus sa domination sur le marché.

Cette opération est vraiment très périlleuse et c’est précisément ce qui a poussé l’entreprise à conduire de nombreux tests au fil de ces derniers mois. Si elle a beaucoup travaillé sur la gestion des moteurs équipant son vaisseau, elle a aussi prévu de les assister en équipant son vaisseau de quatre parachutes géants.

Des parachutes géants pour freiner la capsule

Leur rôle est assez simple car ils devront ralentir l’engin au maximum pour lui permettre de se poser dans les meilleures conditions possibles.

L’idée étant évidemment de ramener les astronautes présents à son bord en un seul morceau.

SpaceX a mené quelques tests en Arizona et la NASA a profité de l’occasion pour tourner une vidéo, que vous trouverez à la fin de l’article. L’entreprise n’a évidemment pas utilisé de capsule Dragon v2 pour ces premiers essais et elle s’est ainsi contentée de la remplacer par une pièce métallique dotée de la même masse.

Tout s’est très bien passé. Maintenant, le projet n’en est qu’à ses premiers balbutiements et il reste encore beaucoup à faire avant de pouvoir passer aux premiers essais en condition réelle.

Mots-clés espaceissspacex