SpaceX s’attaque au marché des smallsats avec un prix très bas

Le lundi 5 août dernier, l’entreprise SpaceX a annoncé qu’elle allait entrer dans le marché des smallsats ou les satellites de petite taille. Il s’agit d’un programme qui va lancer les engins spatiaux à un prix très bas sur une orbite héliosynchrone. Les satellites devront avoir un poids maximal de 150 kg et le prix par unité sera de 2,25 millions de dollars.

La particularité du plan de SpaceX est que les différents smallsats partageront un seul lanceur qui sera la fusée Falcon 9, et les lancements se feront à intervalles réguliers.

Crédits Pixabay

Selon un porte-parole de la société, SpaceX s’engage à satisfaire le marché qui ne cesse de changer et de croître. Ce programme de lancements réguliers est ainsi la réponse de la société à la demande croissante des opérateurs de smallsats.

SpaceX a déjà opéré de nombreux lancements avec plusieurs charges utiles auparavant, mais il s’agissait de missions organisées par un opérateur tiers. Cette fois-ci, ce sera SpaceX qui mettra directement les missions sur pieds afin de répondre aux besoins des éventuels clients.

Un marché déjà saturé

Avec son nouveau programme, SpaceX s’attaque à un secteur qui est déjà assez saturé. Ces derniers temps, la demande pour la mise en orbite de satellites de grande taille semble stagner.

Les opérateurs commencent en effet à préférer les smallsats qui sont plus faciles à construire et qui commencent à être de plus en plus performants avec les progrès de la technologie.

Cette tendance a provoqué l’émergence de nombreuses compagnies aux États-Unis et dans d’autres pays, se spécialisant dans la construction de petits lanceurs adaptés aux petites charges. Ainsi, l’arrivée de SpaceX sur le marché avec sa fusée Falcon 9 à grande capacité représentera peut-être une menace pour les plus petites entreprises.

Une mauvaise chose pour le secteur ?

D’après le Pr. Greg Autry dirigeant le Southern California Commercial Spaceflight Initiative, les opérateurs comme Spaceflight Industries seront les plus touchés par l’arrivée de SpaceX. Les autres compagnies comme Rocket Lab ou Vector qui utilisent des petits lanceurs dédiés à des charges avoisinant les 150 kg, auront l’avantage de pouvoir lancer sur une orbite particulière.

Le Pr. Autry a aussi ajouté que la société d’Elon Musk arrive avec un lanceur qui a déjà prouvé son efficacité plusieurs fois. Selon lui, ce ne sera pas une bonne chose pour le secteur puisque cela va ajouter plus de pression à un marché qui est déjà saturé.

En tout cas, la proposition de SpaceX sera une bonne nouvelle pour les entreprises qui souhaitent envoyer leur satellite sur une orbite héliosynchrone. Attendons de voir la réaction des concurrents face à ce plan du nouvel arrivant sur le marché des smallsats.

Mots-clés Smallsatsspacex