SpaceX Starship : un autre prototype part en fumée

SpaceX, l’entreprise d’astronautique et de vol spatial fondée par Elon Musk, vient d’essuyer un quatrième échec consécutif lors du test de sa nouvelle génération de vaisseau spatial. Le test en question s’est soldé par l’explosion du prototype et par la dégradation du site de lancement situé dans la localité sud de l’État du Texas.

Le programme de vol spatial Starship a pour ambition la création d’un lanceur lourd réutilisable destiné à réaliser des voyages spatiaux habités vers des destinations comme la Lune ou la planète Mars. L’explosion du prototype est alors un coup dur pour SpaceX car tout présageait d’une réussite et l’appareil avait même validé plus d’étapes dans le processus de test que ses prédécesseurs.

Crédits Unsplash

L’explosion, qui a eu lieu le 29 mai, a détruit la totalité de l’appareil, ne laissant que des débris sur le site et l’on ignore s’il y a eu des blessés. SpaceX n’a d’ailleurs fait aucun commentaire sur le sujet.

Cuisant échec

SpaceX a déjà conçu trois prototypes de Starship sur son lieu de travail situé à Boca Chica au Texas. Ces trois appareils ont alors subi des tests de pressurisation qui ont conduit soit à l’implosion soit à l’explosion des véhicules. Le quatrième, et dernier prototype à ce jour, devait alors subir un test de mise à feu statique.

Il s’agit en général d’un test d’allumage du moteur Raptor qui équipe l’appareil, lorsque celui-ci est cloué au sol. Ce genre de test n’est pas nouveau pour l’équipe puisqu’il s’agit du cinquième réalisé par Starship depuis les dernières semaines.

Peu de temps après la mise à feu des moteurs, une explosion créant une énorme boule de feu et engloutissant le véhicule, s’est fait ressentir sur les lieux. Les dégâts engendrés par l’explosion et par les flammes ont alors quasiment réduit l’appareil en cendres en détériorant au passage le site d’essai.

À lire aussi : Space X, Donald Trump très fier du succès de la mission Demo-2

Priorité à la mission habitée

Cette malencontreuse aventure subie par l’équipe d’Elon Musk précède de peu le lancement par la NASA de deux astronautes vers la Station Spatiale Internationale. Ce projet sans précédent, qui a eu lieu à Cap Canaveral en Floride, utilisera le lanceur moyen Falcon 9 développé par SpaceX. Une fusée qui a déjà cumulé près d’une centaine de vols orbitaux à son actif.

Bien qu’il n’existe aucune relation entre l’incident de Starship et la mission spatiale de la NASA, Elon Musk a annoncé à Aviation Week, le 26 mai 2020, qu’il souhaitait mettre en stand-by le développement de Starship afin de permettre à son équipe de se concentrer pleinement sur le vol habité. « Cela va ralentir les choses du côté de Starship », rajoute Musk.

À lire aussi : SpaceX a installé des toilettes dans la capsule Crew Dragon

Mots-clés spacexstarship