SpaceX va lancer des satellites de télécommunication ce week-end

En mai 2017, SpaceX a annoncé qu’il allait commencer à prototyper et à tester des satellites de communication qui couvriraient la planète comme un réseau. Ces satellites vont se synchroniser pour fournir Internet à faible latence et à large bande passante partout dans le monde.

À l’époque, l’entreprise prévoyait de lancer au moins un prototype avant la fin de 2017, suivi d’un second lancement au cours des premiers mois de 2018. Le premier lancement pour 2017 n’a pas eu lieu, mais SpaceX semble maintenant prêt à faire avancer le projet.

SpaceX

Ce week-end, la start-up a l’intention de lancer avec sa fusée Falcon 9 la première paire de satellites de démonstration nommée Microsat 2a et 2b pour le projet a baptisé Starlink.

Les satellites seront les charges utiles secondaires de la fusée. La charge utile primaire est Paz, un satellite d’observation radar construit par Airbus pour le gouvernement espagnol.

Des satellites internet d’ampleur globale

Il y a trois ans, Elon Musk a dévoilé un projet qui permettrait de construire le premier réseau mondial de satellites Internet. Si les rapports et les tweets sont corrects, le réseau Starlink de la firme lancera ses premiers satellites Internet mondiaux en orbite le 17 février 2018.

SpaceX n’a ​​pas officiellement confirmé que les prototypes Starlink sont à bord. La marque a seulement dit que le lancement inclura un satellite d’observation radar de 1360 kg, appelé Paz, appartenant à la société espagnole hisdeSAT. De son côté, Elon Musk, pourtant très expansif sur les projets de son entreprise, n’a également rien dévoilé sur le sujet.

La suite pour le projet Starlink

SpaceX a déposé des documents auprès de la Federal Communications Commission (FCC) indiquant que Starlink aura un certain nombre de stations au sol. Parmi ces stations, il y a le siège du projet à Redmond, une station à Brewster et un autre au siège de SpaceX à Hawthorne, en Californie. D’autres installations et stations au sol se retrouveront à deux endroits au Texas et au siège de Tesla à Fremont, en Californie.

La course vers l’établissement du premier réseau Internet mondial va probablement s’accélérer à mesure que les détails commenceront à devenir publics. La connectivité Internet est devenue une partie intégrante de la culture moderne à laquelle beaucoup de personnes dans le monde n’ont pas accès.

Mots-clés espacespacex