SpaceX va travailler sur un système de livraison en une heure pour le Pentagone

La capacité d’une armée à se mobiliser rapidement à travers la planète, pour transporter des troupes ou les approvisionner en ressources matérielles, est un critère déterminant. C’est l’un des aspects expliquant l’hégémonie militaire américaine. Jusqu’ici, les Américains ont compté sur leurs avions de transport C-17 pour accomplir ce genre de mission.

Toutefois, les engins ont leurs limites, notamment en termes de vitesse. Précisons aussi que les États-Unis ne fabriquent plus de C-17.

La Terre vue de l'espace
Crédits Pixabay

C’est alors que le Commandement américain des transports (USTRANSCOM) a lancé un nouveau projet pour la construction d’un engin capable de faire le tour de la planète en une heure.

Le Pentagone a annoncé la nouvelle lors d’une visioconférence qui s’est tenue le 7 octobre. La conception du système a été confiée à l’entreprise SpaceX d’Elon Musk.

Notons que cette déclaration coïncide avec une autre, faite quelques jours plus tôt, selon laquelle le Pentagone projette de construire de quatre satellites de poursuite de missiles. Il s’agit d’un projet de 149 millions de dollars, toujours en collaboration avec SpaceX.

Une fusée dix fois plus rapide que le traditionnel C-17

Concrètement, le Pentagone pense à une alternative approximativement dix fois plus performante que le traditionnel C-17. Les ingénieurs de SpaceX devront alors réfléchir pour trouver une solution viable qui répond à cette attente.

Le vice-amiral Dee Mewbourne de la marine américaine, commandant adjoint de l’USTRANSCOM, a noté que l’armée américaine s’est jusqu’ici cantonnée à une altitude d’environ 12 km et à une vitesse de 965 km par heure. Et cela dure depuis environ 75 ans.

A lire aussi : Une série sur Elon Musk et SpaceX en préparation

Le concept pourrait être prêt dans une vingtaine d’années

Bien entendu, le projet n’est qu’à ses débuts, et les experts prévoient environ plus d’une vingtaine d’années avant d’avoir des résultats concluants. En tout cas, les responsables du Département de la Défense américaine ont exprimé leur enthousiasme vis-à-vis du projet et leur confiance à l’égard de l’équipe de SpaceX.

« Pensez à déplacer l’équivalent d’une charge utile de C-17 n’importe où sur le globe en moins d’une heure. Pensez à cette vitesse associée au mouvement du transport de marchandises et de personnes », a déclaré le général Stephen R. Lyon, commandant d’USTRANSCOM, lors de l’événement.

Enfin, soulignons qu’il s’agit d’un accord de recherche et de développement coopératifs (CRADA). Il s’agit d’un type de contrat spécialisé dans lequel l’entreprise financée par le gouvernement détiendra des droits sur les brevets développés au cours de la recherche.

A lire aussi : SpaceX va construire des satellites capables de suivre des missiles

Mots-clés spacex