Spider-Man : Se balancer avec de la toile n’est pas donné à tout le monde

Le comics annuel The Amazing Spider-Man fait revenir les Pierres d’Infinités popularisées par le Marvel Cinematic Universe. Plusieurs super-héros affrontent des super-vilains possédant l’un des artefacts. Iron Man s’occupe de Lomen, détenant la Pierre de l’Espace, tandis que Black Widow et Captain America récupèrent la Pierre du Temps de Hector Bautista. Spider-Man combat Ripley Ryan, détentrice de la Pierre de la Réalité. Et lors de ce combat, le Tisseur nous rappelle que se balancer avec de la toile n’est pas donné à tout le monde. Un certain nombre d’éléments doivent être gérés par le super-héros ou c’est l’accident assuré !

C’est lors d’une scène de The Amazing Spider-Man Annual #2 que les fans ont découvert cette réalité.

Un extrait de Spider-Man
Crédit : Sony Pictures Entertainment

Attention, les lignes suivantes dévoilent des éléments de l’intrigue de The Amazing Spider-Man Annual #2.

A lire aussi : La sœur de Spider-Man est en train de devenir sa Némésis

Tout le monde ne peut pas s’improviser Spider-Man

Spider-Man doit combattre Ripley Ryan dans The Amazing Spider-Man Annual #2. La femme veut utiliser la Pierre de la Réalité pour tuer ses agresseurs du lycée. Et lors du combat, la jeune femme crée son propre balanceur de toile, comme celui utilisé par le Tisseur. Ripley Ryan tente alors de se balancer, comme le super-héros.

Si Spider-Man note que Ripley Ryan prend un bon départ, la jeune femme s’essouffle rapidement et chute lourdement dans une ruelle. Le Tisseur réagit alors à ce raté : « Tout le monde croit que c’est facile, qu’il suffit de faire “pew ! pew ! thiiiwp” ». Il s’avère que cette compétence n’est pas si facile à utiliser. Spider-Man a plusieurs années de pratique et d’expérience.

Il faut beaucoup de force pour se balancer d’une toile à l’autre. Mais aussi des réactions rapides, repérer les points d’ancrages parfaits, choisir le bon moment pour relâcher, tirer, attraper, toujours avancer… Peter Parker doit sans doute être familiarisé avec la physique de cette capacité : le jeune homme est surdoué !

Ripley Ryan a appris à ses dépens qu’on ne peut pas tous s’improviser Spider-Man. Il faut beaucoup de concentration. Même la jeune femme le reconnaît auprès du super-héros, expliquant que la pratique de la toile est plus difficile qu’il n’y paraît. Une bonne leçon d’apprise !