SPIP 3.0 : SPIP passe la troisième

En matière de web, et plus précisément de CMS, beaucoup de développeurs ne jurent que par WordPress, Drupal ou encore Dotclear. Toutefois, ce ne sont pas les seuls outils qui sont disponibles sur le marché et, en face, on trouve également le très bon SPIP qui marche pas mal lui aussi. Or justement, si le gentil écureuil est votre meilleur ami, si vous ne perdez jamais l’occasion de proposer cette solution à vos nombreux clients, alors sachez qu’une toute nouvelle version vient tout juste de sortir. SPIP 3.0 est donc disponible et on va essayer de passer un peu en revue les différentes nouveautés apportées.

SPIP 3.0 : SPIP passe la troisième

SPIP 3.0 : l’interface de l’espace privé

Concernant l’installation, déjà, pas de gros changements. L’assistant est divisé en plusieurs étapes et il est plutôt clair à utiliser. On sélectionne son serveur, on créé sa base (SQL Lite est pleinement supporté), on en fait de même avec son profil et c’est terminé. Quelques secondes plus tard, on se retrouve face à l’interface d’administration de notre site et là, en revanche, les nouveautés sont nombreuses. Sur le plan ergonomique, déjà, le back-office de SPIP 3.0 a profité d’une légère refonte. L’équipe a conservé les mêmes jeux de couleurs mais de nouvelles icônes ont fait leur apparition. Même chose d’ailleurs pour la page d’accueil qui vous se comporte elle aussi comme un petit assistant et qui vous permet donc de bien configurer votre site.

En toute franchise, je ne suis absolument pas fan de l’interface d’administration de SPIP. On peut même dire que je ne l’ai jamais été. Je la trouve plutôt vieillotte, assez démodée et beaucoup trop chargée. Naïvement, j’espérais un renouveau sur SPIP 3.0 mais force est de constater que ce n’est pas vraiment le cas. Dommage.

SPIP 3.0 : les nouvelles fonctions de l’espace privé

Bon, cela dit, il ne faut pas s’arrêter au contenant. Sous la capot, cette nouvelle version apporte finalement beaucoup de changement. Pour commencer, il faut savoir que le noyau même de SPIP a été découpé en plusieurs modules (livrés évidemment avec le CMS) et ces derniers se comportent un peu comme des extensions. Ils auront donc leur vie propre et on pourra les mettre à jour indépendamment les uns des autres. C’est évidemment très intéressant et ça devrait nous simplifier grandement la vie.

En outre, sachez que l’interface d’administration de SPIP a été entièrement réécrite et elle fonctionne à présent comme n’importe quel squelette. Ce qui devrait donc permettre aux développeurs chevronnés de la personnaliser encore un peu plus histoire qu’elle colle au maximum aux différents besoins des clients.

SPIP 3.0 : les autres nouveautés

Alors évidemment, l’interface d’administration n’est pas la seule à profiter de nouvelles fonctionnalités. Sachez ainsi que le squelette livré par défaut a lui aussi été remanié en profondeur. En outre, il est désormais possible de profiter de jQuery UI en natif et sans avoir à installer quoi que ce soit. Même chose, de nouveaux filtres, de nouvelles balises et de nouveaux critères ont aussi été implémenté et une nouvelle boucle DATA a même vu le jour. Une boucle qui sera capable d’aller puiser des ressources sur votre serveur, évidemment, mais aussi sur le web.

Evidemment, la liste est très loin d’être exhaustive. J’aurais également pu citer le nouveau moteur dédié au traitement des raccourcis, la mediabox ou encore les nouvelles fonctionnalités AJAX mais sachez qu’il vous suffit d’aller faire un tour sur le blog officiel de SPIP pour avoir un article un peu plus détaillé. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que ça m’a rappelé de très bons souvenirs. A la base, la Fredzone tournait effectivement sur SPIP…

Mots-clés spipweb