Spotify accuse à son tour Apple de position dominante avec l’offre Apple One

C’est le 15 septembre à 19 heures, en France, qu’est déroulée la dernière Keynote d’Apple. Au rendez-vous, pas d’iPhone 12, mais un nouvel iPad et une Apple Watch de sixième génération. Et si le hardware a été à l’honneur, malgré une absence remarquée du prochain smartphone d’Apple, la firme de Cupertino a également levé le voile sur une nouvelle offre. Une offre avantageuse appelée Apple One qui, pour le prix de 14,95 euros par mois, regroupe Apple TV+ (plate-forme de SVOD), Apple Music (streaming musical), Apple Arcade (boutique de jeux vidéo sur iOS en illimité) et du stockage iCloud.

Et cette offre ne plaît pas vraiment à Spotify, comme nous l’explique 9to5mac.

Crédits Pixabay

Spotify accuse Apple de position dominante, tandis que la firme de Cupertino lui a répondu.

Apple de nouveau accusé pour position dominante

Apple n’en termine pas de s’attirer les foudres des leaders du numérique. Depuis peu, la firme de Cupertino est en guerre contre Epic Games, qui l’accuse de monopole avec l’App Store pour seule boutique sur iOS et sa commission de 30%.

Facebook s’est également plaint à la Commission européenne, tandis que des développeurs japonais pointent du doigt la politique d’Apple.

Et aujourd’hui, Spotify critique à son tour la position dominante de l’entreprise avec l’offre Apple One. Le géant du streaming musical s’est exprimé à ce propos.

Une nouvelle fois, Apple profite d’une position dominante et de pratiques anticoncurrentielles pour priver les consommateurs en mettant la lumière sur ses propres services. Nous demandons aux autorités de la concurrence d’agir rapidement pour limiter ce comportement d’Apple qui, sans contrôle, posera un dommage irréparable aux développeurs et menacera nos libertés de création.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, puisque Apple s’est rapidement fendu d’un communiqué pour répondre à Spotify. Dans ce dernier, la firme de Cupertino affirme que les consommateurs “ont toujours le choix de découvrir et utiliser des alternatives pour tous les services d’Apple“. La firme de Cupertino explique lancer Apple One pour “son excellent rapport qualité/prix” qui permet “d’accéder facilement à tous les services Apple regroupés“.

Apple explique également que Apple One permet aux utilisateurs “d’économiser de l’argent” et se veut “idéal pour ceux qui apprécient déjà l’un de nos services et souhaite avoir accès à plus, en dépensant moins“, notamment “les familles“.

Reste à savoir si Spotify saisira les autorités et fera entendre ses arguments.

Mots-clés applespotify