Spotify espère passer la barre des 400 millions d’utilisateurs avant 2022

Au terme du troisième trimestre de son exercice, Spotify enregistre officiellement 172 millions d’abonnés. À cela, viennent s’ajouter 381 millions d’utilisateurs qui utilisent activement les différents services de l’opérateur spécialisé dans le streaming musical. Si ces chiffres sont impressionnants, ils sont loin de satisfaire la plateforme suédoise. Cette dernière vise désormais, selon les informations relatées par le site The Verge, la barre des 400 millions d’utilisateurs mensuels, dès cette année.

Plus que jamais leader du streaming musical

Credits 123rf

Les récents chiffres montrent que les utilisateurs de Spotify ont augmenté de plus de 19 % par rapport à l’année précédente. Ce qui permet à la plateforme de consolider son statut du plus important service de streaming de l’univers musical.

En effet, selon les estimations faites par Music Ally, la concurrence ne fait guère mieux que l’opérateur suédois. Pire, Amazon Music et Apple Music, qui sont les rivaux les plus sérieux, atteignent à peine 60 millions d’abonnés.

De plus, Spotify a enregistré au cours du trimestre écoulé une augmentation du revenu moyen collecté par utilisateur. De 4,29 euros au deuxième trimestre, il est passé à 4,34 euros. Ce qui a permis à la marque suédoise de dégager un bénéfice net de 2 millions d’euros.

D’un autre côté, il faut souligner que les chiffres de ce troisième trimestre sont conformes aux prévisions de l’entreprise. Si aujourd’hui, ces derniers parlent du cap de 400 millions d’utilisateurs actifs à atteindre à la fin du quatrième trimestre. Il y a donc de fortes chances que cela soit effectif.

Une croissance que rien ne paraît justifier

Le troisième trimestre de l’année 2021 fut très calme chez Spotify, du point de vue des acquisitions et des lancements majeurs. La promesse d’un nouveau type de streaming ayant la même qualité qu’un CD n’est toujours pas une réalité. Annoncé en février dernier, ce projet intitulé Spotify HiFi ne sera probablement lancé qu’à la fin de l’année.

Certes, la plateforme a apporté quelques modifications à son service. Particulièrement au niveau de son offre destinée aux podcasters à laquelle s’est ajouté ce trimestre, plusieurs options. Il s’agit notamment du :

  • Le recours aux sondages interactifs,
  • Les possibilités de questions-réponses
  • L’application Wear OS avec l’option lecture hors ligne.

Toutefois, aucune de ces modifications n’est suffisamment importante pour justifier à elle seule la croissance enregistrée au cours de ce trimestre. Même pas la nouvelle fonctionnalité « Enhance », qui permet désormais d’ajouter automatiquement des chansons à une liste de lecture existante.