Spotify est peut-être en train de flinguer votre disque dur

Spotify enchaîne les galères depuis quelques semaines. Après cette histoire de malwares, l’application est une fois de plus pointée du doigt par les utilisateurs. Cette dernière aurait effectivement tendance à enregistrer des quantités astronomiques de données chaque jour sur nos ordinateurs, et ce même lorsque le programme est inactif. Ambiance.

L’information a été rendue publique le 11 novembre dernier, mais le problème remonte à plusieurs semaines. En fouinant sur leur ordinateur, plusieurs utilisateurs se sont effectivement rendu compte que le client proposé par la firme suédoise avait la fâcheuse tendance à écrire des données sur le disque dur de l’ordinateur, à l’insu de l’utilisateur.

Bug Spotify

Spotify a été touché par un très vilain bug.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce problème n’aurait aucun lien direct avec le système de cache intégré à l’application et il se produirait même lorsque le logiciel est inactif.

Spotify : 700 Go de données écrites en une journée, qui dit mieux ?

Outre le fait de remplir nos disques durs, ce problème peut aussi avoir une incidence sur leur intégrité physique, surtout compte tenu du volume de données généré.

Ars Technica a effectivement fait l’expérience sur trois ordinateurs de la rédaction et ils se sont rendu compte que Spotify était capable d’écrire entre 5 et 10 Go de données en moins d’une heure sur certaines machines, et ce même lorsque l’application n’est pas lancée.

En laissant l’application tourner, ils ont fini par atteindre (et même dépasser) le seuil des 700 Go de données écrites… sur une seule journée. Oui, quasiment 1 To de données en l’espace de quelques heures. Impressionnant, n’est-ce pas ?

Si l’on en croit l’enquête menée par le site, alors plusieurs milliers d’utilisateurs auraient été touchés par ce problème.

Ars Technica a contacté Spotify pour lui poser quelques questions. La firme suédoise a commencé par les ignorer, mais elle a fini par envoyer un courriel au site pour lui indiquer que le problème avait été corrigé dans la toute dernière version du client, et plus précisément dans la version 1.0.42. Le déploiement a commencé ce matin et ce n’est donc plus qu’une question d’heures avant qu’elle n’arrive chez vous.

En attendant, il sera sans doute préférable de garder un œil sur votre machine. Juste au cas où.

Mots-clés spotify