Spotify ne va finalement pas vous traquer pour être sûr que vous partagez bien votre compte avec des membres de votre famille

Spotify a demandé à  certains de ses utilisateurs de son offre familiale de fournir leurs données GPS pour vérifier leur adresse. Une mesure qui ne semble pas plaire à la grande majorité des membres.

Pour convaincre davantage les consommateurs à utiliser leur service, les plateformes de streaming comme Spotify proposent des offres familiales. Il s’agit de formules qui permettent aux personnes appartenant à la même famille de profiter des services disponibles moyennant un seul abonnement. Malheureusement, certains abusent de la formule pour partager leur compte avec d’autres personnes en dehors du cercle familial. Pour lutter contre cette pratique, Spotify a récemment envoyé un courrier électronique à certains abonnés américains à l’offre « Premium for family » en leur demandant de confirmer leur adresse via des données GPS.

Selon les dernières rumeurs en date, le géant de la musique en streaming serait en train de nous préparer un appareil connecté spécialement pensé pour la voiture.

Et comme si cela ne suffisait pas, Spotify a tenu à préciser que ceux ne se conformant pas à cette demande risquaient de perdre l’accès à la formule.

Une mesure qui ne plaît pas aux membres

Face à cette décision de la plateforme de streaming suédois, les membres n’ont pas hésité à manifester leur mécontentement.

D’après Spotify, deux à cinq personnes bénéficiant du même abonnement doivent vivre à la même adresse. Cependant, de nombreux internautes ont fait remarquer sur Twitter que « vivre dans le même domicile n’était pas une condition préalable à la vie de famille ni un point de discorde pour accéder à des comptes familiaux ». Certains membres de la famille peuvent effectivement se trouver à l’étranger ou « avoir des parents séparés ».

Et étant donné que la mesure adoptée par Spotify implique un partage d’informations considérées comme sensibles (données GPS), certains craignaient pour leur sécurité. La plateforme avait tenu à préciser dans le message adressé aux membres que les données allaient uniquement être utilisées pour « vérifier la position et rien d’autre », mais ces explications n’ont pas pour autant calmé les esprits.

Un énorme manque à gagner

D’après les analystes, la mise en place de l’offre familiale a entrainé une baisse du chiffre d’affaires moyen par utilisateur de Spotify. L’ARPU de la société a baissé de 12 % au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période l’année dernière. On comprend donc pourquoi la plateforme a imaginé instaurer une telle mesure.

Toutefois, suite à la levée de boucliers des internautes, Spotify a finalement décidé de faire marche arrière. L’entreprise a ainsi contacté Quartz pour indiquer que cette mesure n’était qu’un simple test et qu’il était à présent terminé. Définitivement ? Seul l’avenir nous le dira.

Mots-clés spotify