Spotify perd plus de 200 labels d’un coup

Tout semble plutôt bien rouler pour Spotify. Même si le service ne dégage pas encore de revenus, il s’est récemment lancé dans plusieurs pays et son nombre d’abonnés a même grimpé en flèche depuis son intégration à l’Open Graph de Facebook. Oui, la petite société a l’air d’avoir le vent en poupe mais elle peine encore à convaincre les labels. Preuve en est, le distributeur ST Holdings vient tout juste d’annoncer qu’il retirait son catalogue du célèbre service d’écoute musicale en streaming. Et quand on sait que ce dernier regroupe environ 240 labels indépendants, on se comprend que cette décision risque d’avoir un impact important sur la plateforme.

Spotify perd plus de 200 labels d'un coup

Et bien évidemment, vous devez vous demander ce qui a motivé cette décision. Si l’on en croit l’article publié sur le site du distributeur, ce serait encore une histoire de gros sous. ST Holdings semble en effet craindre que la présence de ses labels sur Spotify cannibalisent les revenus générés par les ventes digitales habituelles. Ce qui se comprend plutôt aisément. Après tout, un abonnement premium chez Spotify équivaut au prix d’un album. Or justement, d’après une étude récente menée par NPD Group et NARM, les gens optant pour Spotify auraient aussi moins tendance à acheter des titres et des albums. Tiens donc, mais comme c’est étonnant…

Notons en outre que cette décision ne concerne pas uniquement Spotify. En réalité, ST Holdings a décidé de retirer son catalogue de plusieurs services parmi lesquels on peut citer Rdio ou encore… Napster. Sachez d’ailleurs qu’il est possible de trouver la liste complète de ces fameux labels à cette adresse.

En ce qui me concerne, je pense qu’il s’agit là d’un mauvais calcul. L’utilisation de Spotify doit certainement avoir un impact sur les ventes d’albums, c’est une évidence, mais il en va de même pour le téléchargement illégal. La plupart des internautes qui avaient pris l’habitude de “récupérer” leurs titres préférés sur Emule, Bittorrent ou les autres préfèrent désormais passer par des services d’écoute musicale comme Spotify. Et c’est plutôt logique puisque ces derniers leur permettent de profiter de toute leur musique sur leur ordinateur, certes, mais également sur leur mobile. Le tout sans se prendre la tête, en plus.

Merci à Vinz pour l’info.

Via

Mots-clés spotify