Spotify suspend temporairement les annonces à caractères politiques

Spotify, le service suédois de streaming musical, a annoncé à Advertising Age la décision de suspendre les annonces à caractères politiques sur les contenus ou les podcasts gratuits de la compagnie. La plateforme numérique rejoint ainsi la majorité des entreprises du secteur des technologies à adopter une politique de restriction sur les annonces publicitaires d’origine politique.

Des politiciens tels que Bernie Sanders ou des groupements politiques comme le Comité National Républicain ont souvent eu recours à Spotify pour véhiculer leurs idéologies politiques et cibler un public plus large. Cette démarche devrait alors permettre au service streaming de redorer son blason en adoptant une pratique plus respectueuse de l’opinion politique de ses utilisateurs.

Crédits Pixabay

La décision de Spotify s’appliquera à partir du début de l’année 2020 et concernera uniquement les États-Unis, seul segment de marché sur lequel Spotify diffuse de telles annonces.

Les annonces politiques suspendues

Depuis les deux derniers mois, plusieurs entreprises du secteur des technologies ont entamé une démarche visant à déterminer à quel point les publicités à caractères politiques peuvent être manipulatrices. C’est le cas de Twitter qui a décidé de bannir complètement de telles publicités ou de Google qui a opté pour un ciblage publicitaire plus restreint.

Dans une déclaration faite à Advertising Age ou Ad Age, Spotify a annoncé qu’il suivrait cette tendance dès le début de l’année 2020. Pour ce faire, la plateforme de streaming envisage de suspendre les pubs politiques sur sa version gratuite financée par les publicités et sur tous les podcasts originaux produits par le service de streaming.

Les podcasts tiers non concernés

D’autre part, Spotify a annoncé que les podcasts tiers pourront néanmoins inclure des annonces politiques à l’unique condition que ceux-ci respectent la politique de contenu de Spotify. « À l’heure actuelle, nous n’avons pas encore le niveau de robustesse nécessaire dans nos processus, systèmes et outils pour valider et examiner ce contenu de manière responsable. » déclare un porte-parole de la compagnie qui rajoute que « cette décision sera réévaluée avec l’évolution de l’entreprise. »

Cette décision de Spotify accule Facebook dans une situation encore plus inconfortable. Le géant des réseaux sociaux devient ainsi l’une des rares sociétés de technologie à ne pas encore imposer des restrictions sur les publicités politiques. Voilà de quoi rajouter davantage de pression sur la plateforme sociale déjà en proie avec la justice.

Mots-clés spotify