Spotify veut vous empêcher de transférer votre bibliothèque sur une autre plateforme

Spotify ne semble plus apprécier le fait que des applications tierces permettent aux utilisateurs de transférer leur bibliothèque vers d’autres services de streaming musical. Ce changement cible au moins deux plateformes : SongShift et mixlib.

Le marché du streaming musical regorge d’un grand nombre d’acteurs de taille si bien que la concurrence devient de plus en plus féroce. On pense notamment à Deezer, Apple Music, Amazon Music ou encore YouTube Music, sans oublier Spotify. En ce qui concerne ce dernier, il jouit d’une position de leader depuis de nombreuses années. Au 30 juin dernier, Spotify comptait 138 millions d’abonnés et 299 millions d’utilisateurs actifs. Compte tenu de ce contexte concurrentiel de plus en plus tendu, la plateforme suédoise ne cesse d’adopter des mesures visant à renforcer sa position dominante. La dernière en date concerne la possibilité de transférer la bibliothèque musicale. Une pratique qui est désormais interdite.

Crédits Pixabay

Effectivement, Spotify ne veut plus que des services tiers permettent aux utilisateurs de déplacer leur bibliothèque vers une plateforme concurrente.

Vers la fin de la possibilité de transférer sa bibliothèque Spotify

Il n’est pas à rappeler que cette fonctionnalité facilite le passage d’une plateforme à l’autre. Son principal avantage réside dans le fait qu’on n’a pas besoin de créer de nouvelles playlists à chaque fois qu’on change de service de streaming. Malheureusement, Spotify veut donc changer cette réalité.

La firme a récemment contacté au moins deux éditeurs pour les sommer d’arrêter de proposer une telle fonctionnalité. Il s’agit de SongShift et de mixlib. En ce qui concerne le premier, il vient d’annoncer la nouvelle sur son blog et ne permet plus désormais d’effectuer un transfert vers Deezer, Amazon Music ou toute autre plateforme concurrente.

Une décision irrationnelle de la part de Spotify ?

D’après notre source, Spotify menace les services concernés, c’est-à-dire SongShift et mixlib, de leur faire perdre l’accès à son API au cas où ceux-ci ne se plieraient pas à sa demande. Beaucoup considèrent en tout cas cette décision comme déséquilibrée. En effet, malgré l’interdiction, Spotify autorise toujours les deux à transférer les bibliothèques musicales d’autres plateformes vers la sienne.

Mots-clés spotify