Square Enix a perdu de l’argent pour un studio qui n’aura développé aucun jeu

Dans ses derniers résultats financiers en date, Square Enix mentionne des pertes liées à deux de ses filiales, Tokyo RPG Factory et Studio Istolia. Si le premier développeur a déjà trois titres à son actif, le second n’en a quant à lui sorti aucun, en dépit d’avoir annoncé “Project Prelude Rune” il y a près de deux ans.

Ça ne va pas très fort du côté de l’éditeur japonais Square Enix qui, dans ses résultats du premier trimestre de la nouvelle année fiscale (accessibles ici), annonce ainsi des pertes. Elles concernent directement deux filiales, Tokyo RPG Factory et Studio Istolia.

crédit Youtube

Alors que l’an passé à la même période, Tokyo RPG Factory avait enregistré des revenus nets de 88,39 millions de yens (soient environ 701 000 euros), ici, le studio accuse un déficit de 154,33 millions de yens (plus ou moins 1,22 million d’euros).

Okinaki de Tokyo RPG Factory n’aurait pas réalisé des ventes satisfaisantes

Comme nous le rappelle Siliconera, Tokyo RPG Factory avait été fondé en 2014 sur la promesse, maladroite, de redonner aux joueurs de RPG des sensations semblables à celles vécues dans les années 1990. Avec ses gros sabots marqués des mots “nostalgie forever”, le studio avait commencé par sortir I Am Setsuna en 2016, avant d’enchaîner l’année suivante avec Lost Sphear et, en 2019, Okinaki. On peut supposer que les mauvais résultats de Tokyo RPG Factory proviennent majoritairement de la contre-performance de ce dernier.

Le cas de Studio Istolia est particulier. Créé en février 2017, il était dirigé par le producteur historique de la série des Tales of, Hideo Baba. Seulement, alors que son premier titre, “Project Prelude Rune”, avait été annoncé au Tokyo Game Show 2018, Hideo Baba a quitté à la fois Studio Istolia et Square Enix en avril 2019. Le mois d’après, il aura été décidé de mettre non seulement un terme à “Project Prelude Rune”, mais également au studio qui devait le développer.

Sur le premier trimestre fiscal 2020-2021, Studio Istolia a essuyé des pertes nettes de 26,88 millions de yens (213 000 euros). Square Enix a tout de même pu souffler un peu puisque au premier trimestre fiscal de l’année dernière, ces pertes étaient de 592,02 millions de yens (4,7 millions d’euros).