Square Enix dépose la marque “Parasite Eve” pour l’Europe

Le 22 novembre dernier, Square Enix a déposé la marque Parasite Eve pour l’Europe. Plusieurs éléments de cette action tendent à faire penser que d’une manière ou d’une autre, le Vieux Continent va pouvoir, un jour ou l’autre, officiellement découvrir les premières aventures de l’inspectrice Aya Brea.

S’appuyant visiblement sur les informations du compter Twitter @the_marmolade, Gematsu a publié le 24 novembre dernier que deux jours plus tôt, Square Enix avait été surpris en train de déposer la marque “Parasite Eve” pour l’Europe. Très bien, intéressons-nous d’un peu plus près à la page en question.

Soyons sérieux, on n’y apprend pas beaucoup plus. Reste qu’il y est mentionné que seule la langue anglaise est concernée par l’application. Un élément loin d’être négligeable, puisqu’il semble vouloir uniquement concerner le premier Parasite Eve sorti par Squaresoft en 1998 sur PlayStation. Ce volet reste ainsi le seul à ce jour à ne pas avoir été sorti dans une langue autre que le japonais et l’anglais.

Un portage du premier Parasite Eve prévu pour le Vieux Continent ?

Déposer cette marque en Europe pourrait assez logiquement signifier que Square Enix a l’intention de faire découvrir à ce public un titre qu’il n’avait jamais eu l’occasion de tâter de manière officielle. Mais de quelle façon cette ressortie pourrait-elle s’effectuer ?

Une sortie sur le PSN en gamme Classique PS one apparaît peu probable, car elle concernerait des plates-formes mises de côté voire pratiquement abandonnées par Sony (PSP, PS3 et PS Vita). Limiter cette ressortie à la PS4 ne ferait pas honneur à un Parasite Eve dont la technique se situait entre FFVII et FFVIII.

Quid d’une mise à jour de la PlayStation Classic qui permettait à l’offre connue d’être un peu moins cracra ? “Mais vous êtes fous ?” Les hypothèses les plus plausibles s’articuleraient autour d’un portage Switch, puisque bankable quoi qu’il arrive et aussi parce que Square Enix a d’ores et déjà prévu de porter FFVII et FFIX sur la plate-forme hybride de Nintendo. Maintenant, on parle d’un éditeur qui s’est contenté de faire de I Am Setsuna une exclusivité console PS4 pour l’Occident. Attendons-nous donc à une version mobile à 19,99 euros.

Pour rappel, Parasite Eve suivait une direction assez inédite en se présentant ainsi comme un action RPG/survival horror au système de combat préfigurant celui de Vagrant Story. Sa suite sortie en 1999 empruntait quant à elle beaucoup trop à Resident Evil pour s’imposer comme un volet marquant. Enfin, le spin-off The 3rd Birthday paru sur PSP en 2010 confirmait le charme de son héroïne et dévoilait un intéressant système de jeu, le tout gâché par une écriture partiellement assurée par le co-scénariste de Final Fantasy XIII. Ceci expliquant sans doute cela.